16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Création de commissions de contrôle de la qualité : Fini les logements AADL bâclés ?

Affirmant que son département ministériel aspire à distribuer «des logements de qualité», le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a annoncé, à Alger, la création de commissions ad hoc chargées de contrôler la qualité des logements AADL.

Par Thinhinane Khouchi
Les bénéficiaires des logements AADL ont souvent critiqué leurs logements en raison de la mauvaise qualité des travaux de maçonnerie et de finition réalisés, validés par le bureau d’études et le maître d’œuvre. La mauvaise qualité des logements et le bâclage de la finition des logements ont toujours fait scandale. Sol mal fait, des peintures qui débordent, pas d’isolation thermique, des murs penchés et des cages d’escaliers dans état catastrophique… Souvent, rien n’est fait selon les normes dans ces appartements AADL, selon les bénéficiaires qui s’installent avec une boule dans le ventre quant à la qualité de ces logements bâclés. D’autres se sont retrouvés dans l’obligation de refaire leurs appartements et débourser des sommes considérables pour rattraper les malfaçons. Réagissant, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, avait dénoncé, lorsqu’il occupait le poste de directeur général de l’AADL, «une situation désastreuse» des appartements neufs, affirmant que les logements non conformes aux normes seraient refaits. Malheureusement, rien n’a été fait depuis ses déclarations. Avant-hier, au terme d’une réunion avec des cadres et responsables du secteur, consacrée à l’évaluation des projets AADL, le ministre de l’Habitat, Mohamed Tarek Belaribi, a annoncé la création de commissions ad hoc chargées de contrôler la qualité des logements AADL. En effet, dans une déclaration à la presse, Belaribi a indiqué avoir donné des instructions à la Direction générale et aux directeurs régionaux de l’Agence nationale pour l’amélioration et le développement du logement (AADL), pour la création de commissions ad hoc chargées de contrôler la qualité des logements, affirmant que son département ministériel aspire à distribuer «des logements de qualité». De son côté, le directeur général de l’AADL a appelé les directeurs régionaux à manifester plus de rigueur. Cela, notamment en matière du suivi des travaux ou encore en ce qui concerne le respect de la qualité des logements. Le même locuteur a, en outre, invité les autorités susvisées à soumettre leurs préoccupations, avant de les inciter à accélérer les travaux de raccordement aux différents réseaux. D’autant plus que l’AADL refuse de distribuer des logements sans électricité, gaz et eau. Enfin, il est à noter que le ministère s’apprête à lancer, le 1er novembre, une vaste opération de distribution de logements, à l’occasion du 68e anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de Libération nationale, en application des instructions du président de la République sur l’organisation de ce genre d’opérations à des dates historiques phares. L’opération prévue début novembre prochain prévoit la distribution de 29 671 logements. Il est prévu également la remise de 30 000 décisions de pré-affectation en faveur des souscripteurs aux projets de logements AADL.
160 000 logements, toutes formules confondues, ont été distribués le 5 juillet dernier à l’échelle nationale, à l’occasion du soixantenaire du recouvrement de la souveraineté nationale, dont 37 699 unités AADL.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img