23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

CR Belouizdad: Le Brésilien Paquetá nouvel entraîneur

La direction du CR Belouizdad a donc ficelé le dossier de l’entraîneur qui devrait diriger l’équipe cette saison et remplacera le Serbe Zoran Manojlovic partit en Arabie saoudite pour diriger la formation d’Al Tae qui renferme dans ses rangs l’ancien maître à jouer du Chabab, Amir Sayoud.

Par Mahfoud M. 

En effet, le champion d’Algérie en titre vient d’annoncer sur sa page Facebook officielle avoir trouvé un accord avec Marcos Paquetá (63 ans), entraîneur brésilien, pour prendre en main l’équipe première.
Paquetá, ancien joueur professionnel au Brésil, est expérimenté : il a entraîné Al Hilal en Arabie saoudite,  Al Gharafa au Qatar, Al Ittihad en Libye ou récemment le Zamalek en Égypte. En 2003, il a notamment remporté la Coupe du Monde en tant que sélectionneur des espoirs du Brésil. C’est donc une grosse pointure que le club belouizdadi vient d’engager, lui qui a prit tout son temps pour ne pas avoir à se tromper, surtout que ce dernier est engagé cette saison aussi, en Ligue des champions d’Afrique, compétition qu’il souhaite bien aborder cette année pour aller le plus loin possible, après une décevante participation lors de l’exercice précédent. De même, le Chabab est appelé à défendre son titre conquis haut la main après un retour en force, dans les derniers moments de la saison.

Mohamed Belhadj, nouveau président du CA 
Sur un tout autre volet, les membres du conseil d’administration du CR Belouizdad, qui se sont réunis récemment, ont décidé de designer un nouveau président du conseil d’administration.
Il s’agit de Mohamed Belhadj. Mohamed Belhadj a été élu, à l’occasion d’une réunion du conseil d’administration hier, nouveau président du CA du CR Belouizdad. Belhadj est un cadre de la société Madar Holding, actionnaire majoritaire du club algérois.
Il vient ainsi remplacer Mohamed Abrouk, ancienne gloire du CRB dans les années 1970.
Outre l’installation d’un nouveau président, deux nouveaux membres ont intégré le conseil d’administration du Chabab, Mehdi Rabhi et Karim Kara.
Il faut savoir que le courant ne passait plus entre Abrouk et certains membres du bureau directeur, d’où la décision du premier responsable du groupe Madar, actionnaire majoritaire du club de le sacrifier pour veiller à la bonne marche du club.
M. M. 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img