24.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Covid-19: Gel de l’activité pédagogique dans quatre universités du Centre du pays

L’activité pédagogique en présentiel sera gelée à compter du 23 janvier en cours et pour quelques jours, dans quatre universités des wilayas du Centre, ont annoncé, dimanche, les rectorats de ces établissements de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Par Hatem B.

Il s’agit des Universités de Blida (Blida1 et Blida2), Tizi-Ouzou, Boumerdès et Djelfa, lesquelles ont décidé, à l’issue des réunions d’évaluation de la situation pandémique au niveau des campus et des résidences universitaires, de suspendre provisoirement de quelques jours, les cours et les examens suite à la hausse des cas de contamination par le Covid-19 au sein de la famille universitaire. A Blida, la suspension des cours durera du 23 au 30 du mois courant, au niveau des deux universités «Ali-Lounici» et «Saad-Dahleb», selon les décisions prises par de la commission de suivi de l’année universitaire 2021/2022. A l’Université de Boumerdès, le gel de l’activité pédagogique en présentiel a débuté hier et se poursuivra jusqu’au 30 du mois courant, avec le maintien des diverses activités administratives. Une suspension de l’activité pédagogique à compter du début de cette semaine et jusqu’au 29 janvier en cours, est également décidée par l’Université «Ziane-Achour» de Djelfa L’Université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou (UMMTO) a décidé elle aussi de geler toutes les activités pédagogiques en présentiel, à savoir les cours et les examens déjà programmés, du 24 au 31 janvier courant, tout en maintenant les activités de recherche et des soutenances de doctorat dans le respect du protocole sanitaire Au niveau de ces quatre Universités, il a été décidé le maintien des activités des instances pédagogiques, scientifiques et administratives pendant cette période, en respectant les règles de prévention sanitaire. La fermeture des résidences universitaires, excepté pour les étudiants étrangers et ceux du Sud, a été également décidée par les Universités de Boumerdès, Blida et Tizi-Ouzou. Cette dernière (UMMTO) a rassuré les étudiants en 7e année médecine (les internes), qu’ils seront eux aussi pris en charge au niveau des résidences universitaires. A noter que ces décisions ont été prises en exécution de la correspondance n° 84 du 20/01/2022 du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, relative à la mise en œuvre des décisions des hautes autorités relatives à la lutte contre la pandémie de Covid-19 en milieu universitaire.

Tizi-Ouzou : appel à la vaccination du personnel de l’Education
Un appel à la vaccination contre le Covid-19 a été lancé dimanche à l’adresse du personnel de l’Education nationale à Tizi-Ouzou, à l’occasion du lancement de la 4e campagne de vaccination qui s’étale jusqu’au 27 de ce mois de janvier. Ahmed Lalaoui et Mohamed Mokhtari, respectivement directeur de l’éducation et de la santé, qui ont animé une conférence de presse conjointe, ont exhorté le personnel non vacciné à se rapprocher des points réservés à cet effet. Pour l’heure, a fait savoir M. Lalaoui, seuls 4 731, soit
20,57 %, dont 14,17 % d’enseignants, du personnel de l’Education nationale au niveau de la wilaya se sont fait vacciner. Le responsable local a appelé le personnel de son secteur à se faire vacciner pour «la sécurité de tous, la leur et celles des élèves qui reprendront le chemin de l’école dès dimanche prochain». Il a également appelé les responsables des communes dont dépend la gestion des écoles primaires, au nombre de 664 au niveau de la wilaya, à procéder aux opérations de désinfection et à leur dotation en produits d’hygiène. M. Lalaoui, a rappelé, à l’occasion, que pas moins de 334 cas positifs ont été enregistrés à travers 120 établissements au niveau de la wilaya, dont 3 d’entre eux, 2 lycées et une école privée, ont même été fermés. M. Mokhtari qui a souligné, pour sa part, que ce nouveau variant se caractérise par sa rapidité de contagion, ajoutant que «seule la vaccination peut constituer un rempart contre sa propagation». Pour sa part, M. Mokhtari dira, à ce propos, qu’une quarantaine d’équipes médicales, qui s’ajoutent aux points de vaccination au niveau des structures de santé, sont mobilisées pour cette opération au niveau des Unités de dépistage et de suivi (UDS) situées dans les établissements scolaires. Il a indiqué, dans ce sillage, que depuis le début de l’opération de vaccination contre le Covid, un total de 493 007 doses de vaccins ont été injectées au niveau de la wilaya, dont 266 567 pour la 1re dose, 166 496 pour la 2e et 5 944 pour la 3e.

Boumerdès : mobilisation de 31 centres de vaccination au profit des employés de l’Education
Trente-et-un centres de vaccination contre le Covid-19 ont été mobilisés au profit des employés du secteur de l’Education nationale (tous cycles confondus), au titre de la nouvelle campagne de vaccination lancée dimanche dans la wilaya, a constaté l’APS au niveau de nombreux centres. L’opération, qui se déroule dans «de bonnes conditions organisationnelles» et se poursuivra durant cinq jours, est organisée par la Direction locale de l’éducation, en coordination avec la Direction de la santé et de la population. Coïncidant avec la suspension des cours dans les trois paliers éducatifs, elle enregistre une affluence mitigée des concernés, d’un centre de vaccination à un autre. Ainsi, il a été constaté que les points de vaccination disséminés à travers les grandes villes connaissent une forte affluence, depuis les premières heures du lancement de la campagne. Dans son intervention, en marge du coup d’envoi de cette campagne à partir du centre de vaccination de l’école primaire «Ali-Hamdine» de la ville de Boumerdès, en présence de représentants de la DSP et d’autres secteurs concernés, le directeur local de l’éducation, Habib Boulaabidat, a souligné la «mobilisation de ces centres pour faciliter l’opération de vaccination et attirer le plus grand nombre d’employés du secteur souhaitant se faire vacciner, contribuant ainsi à atteindre l’immunité collective», a-t-il indiqué. Le responsable de l’éducation de la wilaya, qui a assuré l’équipement des centres de vaccination avec tous les moyens humains et matériels nécessaires, a fait état de l’installation, récemment, d’une commission de wilaya, chargée de «faire une évaluation exacte de la situation épidémiologique du secteur (dans ses trois paliers)». M. Boulaabidat a lancé, à l’occasion, un appel aux employés du secteur de l’Education à Boumerdès, les incitant à se faire vacciner contre le Covid-19, en vue d’assurer leur protection et celle de leurs familles, leurs élèves et leurs collègues, outre la nécessité de continuer à adopter les mesures barrières contre cette pandémie en milieu scolaire pour freiner sa propagation. En marge de la campagne de vaccination, le DSP, Said Ouabbas, a indiqué, dans une déclaration à l’APS, que face à la recrudescence des cas d’infection par le coronavirus, il a été procédé à l’activation de la commission intersectorielle de wilaya chargée du suivi et de la gestion de la pandémie de coronavirus, «pour que la wilaya soit prête à faire face à la nouvelle vague de la pandémie qui coïncide avec la période de la grippe saisonnière», a-t-il observé. D’autres mesures prises par le secteur ont visé, selon le même responsable, à assurer la disponibilité des générateurs d’oxygène et des respirateurs artificiels au niveau des établissements hospitaliers de la wilaya, parallèlement à la réouverture des services médicaux affectés au suivi de l’épidémie de coronavirus, au niveau des établissements éducatifs, outre la mobilisation des staffs médicaux et paramédicaux nécessaires au suivi des cas d’infection et des opérations de vaccination. A cela s’ajoute l’organisation d’intenses campagnes de sensibilisation pour inciter les citoyens à se faire vacciner.
H. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img