18.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Covid-19 à Tizi Ouzou: La quasi totalité des 800 malades hospitalisés a besoin d’oxygène

Les besoins des hôpitaux locaux en oxygène sont estimés entre 35 000 et 40 000 litres par jour, alors qu’ils ne reçoivent que 7 000 litres par jour.

Par Hamid Messir

Le manque d’oxygène demeure l’une des raisons du décès de la majorité des malades atteints de Covid-19 et hospitalisés dans la wilaya de Tizi Ouzou. Près de 97 % des malades ont besoin d’oxygène et 803 des 836 hospitalisés se trouvent dans cette situation, selon le directeur local de la santé et de la population, Mohamed Mokhtari, qui présentait, hier, un bilan de l’évolution de la pandémie devant les membres de l’Assemblée populaire réunis en session ordinaire.
Jusqu’à dimanche dernier, 922 malades se soignaient dans les hôpitaux de la wilaya pour leur contamination au Covid-19, 40 d’entre eux étaient en réanimation, avec un taux d’occupation des lits de 72 % des 1 145 mobilisés. Depuis le début de la 3e vague, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré 55 décès, selon le même responsable. Pour le président de l’Assemblée populaire de wilaya, Youssef Aouchiche, les besoins des hôpitaux locaux en oxygène sont estimés entre 35 000 et 40 000 litres par jour, alors qu’ils ne reçoivent que
7 000 litres par jour. Augmenter la quantité d’oxygène dans les hôpitaux de la wilaya demeure la priorité de l’heure, de l’avis des élus dont certains sont issus du corps médical. Le wali a été interpellé pour apporter la solution au manque d’oxygène, en plus de la réquisition du personnel médical de tout le secteur en renfort de leurs confrères exerçant dans les structures de santé abritant le service dédié au Covid-19, d’autant plus le directeur local de la santé a fait état du renforcement des capacités d’accueil pour atteindre 1 346 lits dans les structures déjà opérationnelles et celles réquisitionnées récemment pour recevoir des malades atteints du Covid-19. Le chef de l’exécutif, Mahmoud Djamaa a, de son côté, affiché sa disponibilité à accompagner la société civile et les élus locaux dans leurs actions visant à lutter contre la propagation du coronavirus, comme l’instauration du confinement à la demande même des populations dans les localités durement touchées ou encore l’acquisition d’équipements médicaux au profit des structures de santé. Il s’est également engagé à interdire certaines activités dans des hôtels au risque de constituer un foyer de contamination.
H. M.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img