18.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Covid-19 à Mostaganem : Face à la crise, le wali prend le taureau par les cornes

Etant donné l’aggravation de la situation sanitaire occasionnée par le variant «Delta» et le nombre préoccupant des cas de contamination dans la wilaya, le wali Aissa Boulahya a réuni la commission de sécurité afin d’évaluer la situation et prendre les décisions qui s’imposent.

Par Lotfi Abdelmadjid

Le rapport, assez inquiétant, du directeur de la santé et de la population de la wilaya, fait état d’une progression inquiétante de sujets atteints par le variant «Delta». En sus, il renseigne sur la pression grandissante sur les établissements hospitaliers de Mostaganem, Ain Tedlès et Sidi Ali. Ces trois hôpitaux ont été désignés, depuis l’apparition de la pandémie, pour accueillir les malades du Covid-19. Face à une telle situation, le chef de l’exécutif a pris des mesures visant à atténuer la recrudescence du virus, d’une part, et soulager de la pression les centres hospitaliers, d’autre part. Comme décision préventive visant à cerner la contamination, il préconise la suppression des tables et des chaises au niveau de tous les restaurants et cafétérias de la wilaya. Ces établissements devront, désormais, se contenter de livrer à leurs clients des commandes à emporter. Pour le transport en commun, qui semble être hors contrôle, le wali a pris la ferme décision de mettre en fourrière tous les contrevenants au respect du protocole sanitaire imposé. Il s’agit également de poursuivre les opérations de vaccination en mettant sur pied les moyens sur les places publiques, les mosquées, les salles omnisports avec, à l’appui, la sensibilisation des citoyens les incitant au vaccin. Enfin, en prenant ces mesures, le chef de l’exécutif prévoit des sanctions contre tous ceux qui ne respectent pas les consignes du Premier ministre, notamment celles relatives à la célébration des mariages, les fêtes et les rassemblements. Il est rapporté aussi que le respect du protocole sanitaire doit être radical, même s’il y a lieu de procéder à la fermeture des établissements hôteliers et autres qui ne l’appliquent pas. Les décisions prises feront l’objet d’un strict suivi personnel de la part du premier responsable, lit-on dans le communiqué. Au cas où la crise s’accentuerait, le wali prendra d’autres décisions, bien évidemment, adaptées à la conjoncture. Aussi, notera le rapport, cette même journée Aissa Boulahya s’est rendu au CHU 240 lits afin de réserver un pavillon aux malades du Covid-19 dans le but de dégrossir la pression sur les autres hôpitaux de la wilaya.
L. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img