22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Coupure d’Internet durant le Bac

Une mesure qui pénalise tout un pays pendant 5 jours

Pour éviter la fuite des sujets du baccalauréat, les autorités n’ont pas trouvé meilleure solution que de couper la connexion pour tous ! La même histoire se répète depuis des années durant les cinq jours des épreuves du baccalauréat où l’accès à Internet est
fortement perturbé.

Par Thinhinene Khouchi

Depuis dimanche dernier 13 septembre, date du début de l’examen du baccalauréat section 2019-2020, l’accès à Internet est fortement perturbé dans les différentes régions du pays. Cette décision prise dans le cadre de la lutte contre la fuite des sujets de cet examen de fin d’année agace les internautes qui sont privés, durant cinq jours, d’accès à internet. Selon un infographe, «tout mon travail se fait sur le Net, et avec cette coupure on est pénalisés. Je dois donc attendre la fin de l’examen du Bac pour reprendre mon travail». Un autre citoyen, questionné à propos de cette coupure, dira que «c’est vraiment n’importe quoi. Depuis le temps qu’on passe cet examen, ils n’ont pas trouvé d’autre solution que la coupure
d’Internet ?». «Ils ne peuvent pas saisir les téléphones des candidats et des surveillants à l’entrée des centres d’examen ?», nous dira Malek, journaliste pour un site d’information électronique, ajoutant : «Déjà que durant l’année la connexion n’est pas au top, s’ajoute à cela cette coupure !». À l’image de ce site d’information, pénalisé par la coupure, les différentes entreprises sont prises en otage par un examen qui concerne une frange de la population. A l’évidence, cette décision a été prise sans penser aux conséquences négatives sur les entreprises qui souffrent énormément durant presque une semaine. Selon les spécialistes dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication, «sur le plan économique, Internet est devenu un des premiers leviers de création de richesses et est un moyen important pour le bon fonctionnement des entreprises et des échanges. Il est donc normal que beaucoup d’entreprises utilisent Internet au quotidien. Mais avec une décision pareille, il sera difficile de vulgariser et de soutenir la numérisation de nos institutions et d’intéresser les entreprises étrangères à venir en Algérie, notamment si nous ne cernons pas encore, à l’aube de 2020, les enjeux d’Internet pour lesquels des puissances se battent pour la maîtrise des technologies nouvelles». En outre, concernant les entreprises et les secteurs les plus touchés par ces coupures d’Internet, les spécialistes énumèrent le secteur des services et conseils, les opérateurs mobiles, Algérie Télécom qui, avec toutes les bonnes volontés, reste une entreprise déficitaire. Les autres secteurs fortement touchés par les coupures d’Internet sont «le secteur du Tourisme et voyage, les jeunes entreprises (start-up), les auto-entrepreneurs (free lanceurs) et le secteur financier où, même hors période du Bac, la qualité d’Internet est médiocre», dira un spécialiste dans les nouvelles technologies de l’information, Iheb Tekkour, cité par un média. Enfin, à propos des pertes financières engendrées par ces coupures, le spécialiste assurera qu’«il est difficile de les estimer avec précision, par contre les grosses pertes sont pour les opérateurs et fournisseurs d’accès Internet».


T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img