19.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Coupe arabe de la Fifa-2021 (Gr.D) Algérie – Egypte (1-1): Les «Verts», seconds, affronteront le Maroc

En livrant deux mi-temps distinctes, l’équipe nationale de football A’ s’est heurtée à une coriace équipe égyptienne (1-1), mardi soir au stade Al-Janoub de Doha, en clôture de la phase de poules de la Coupe arabe de la Fifa-2021, terminant 2e du groupe D, à la défaveur du classement du «fair-play», du nombre de cartons jaunes et rouges, ce qui les obligera à affronter le premier du groupe C, à savoir le Maroc.

Par Mahfoud M. 

Le début de la rencontre a été intense, entre deux équipes qui voulaient accaparer la maîtrise du jeu. Les «Verts», plus volontaires, ont réussi à prendre un léger ascendant sur les «Pharaons». A partir de la 15e minute de jeu, les Algériens sont montés d’un cran, obtenant deux coups francs coup sur coup, dont le second a fait mouche. Excentré sur le côté gauche, Belaïli dévisse sa frappe qui arrive dans les pieds du défenseur central Mohamed Amine Tougaï, libre de tout marquage dans la surface, et dont le tir dévié a trompé la vigilance du portier égyptien Mohamed El-Shenawy (19e). Une ouverture du score qui a donné des ailes aux coéquipiers de Zakaria Draoui, face à des Egyptiens qui ont dû attendre la 23e minute pour s’offrir la première occasion de la rencontre. Les plans du sélectionneur portugais de l’Egypte, Carlos Queiroz, ont été chamboulés, après la sortie sur blessure du milieu de terrain Aymen Ashraf (9e) et du défenseur Ahmed Hegazy (31e). En dépit de cette situation, l’Egypte est montée d’un cran pour assiéger la défense algérienne, qui a résisté face aux assauts de l’adversaire, jusqu’à la pause, sifflée par l’arbitre argentin Facundo Tello.

L’Egypte se rebiffe 
Blessé à la tête, l’attaquant Baghdad Bounedjah a cédé sa place à la mi-temps, ce qui a fini par déstabiliser le dispositif tactique de l’équipe nationale qui allait subir durant la majeure partie de la seconde période. Au retour des vestiaires, les Egyptiens sont revenus plus déterminés pour refaire leur retard, ce qui leur a permis de mettre en difficulté la défense des «Verts», qui a fini par commettre l’irréparable. Sur une action dans la surface de réparation, le défenseur Tougaï rate le ballon et touche le pied d’un joueur égyptien. Après quelques secondes, l’arbitre a interrompu le jeu pour recourir à la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage), et siffler un penalty, transformé par El-Soulia (60e). Ayant reculé inexplicablement derrière, les Algériens ont subi le pressing des Egyptiens qui ont pris le contrôle du match à leur avantage, en multipliant les assauts, au moment où les joueurs algériens se sont contentés de quelques actions timides. Les dix dernières minutes de la partie ont été très disputées. Outre le résultat de la rencontre, les deux équipes prêtaient une attention particulière aux cartons jaunes, puisque la place de leader s’est jouée finalement au terme du classement du «fair-play». Les deux équipes, qui se sont présentées avant cette rencontre à égalité parfaite, au nombre de points et du «fair-play», se sont fait départager lors de ce dernier «round». Avec 4 cartons jaunes et un rouge (expulsion du jeune Yacine Titraoui à la 90e+4,ndlr), l’Algérie a cédé la première place à l’Egypte, qui a pris 3 cartons jaunes. En terminant deuxième du groupe D, l’Algérie rencontrera en quarts de finale le Maroc, samedi au stade Al-Thumama (20h00), alors que l’Egypte croisera le fer le même jour avec la Jordanie, au stade Al-Janoub (16h00).

M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img