15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

Coronavirus/Treize cas détectés: Le variant nigérian arrive en Algérie

Après l’apparition du variant britannique du Covid-19, treize cas du variant nigérian viennent d’être détectés en Algérie, selon l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA).

Par Louisa Ait Ramdane

L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a annoncé la détection, en Algérie, de sept nouveaux cas du variant britannique du Covid-19 et treize nouveaux cas du variant nigérian. «Dans la continuité des activités de séquençage des virus SARS-CoV-2 mises en place par l’Institut Pasteur d’Algérie dans le contexte de surveillance des variants circulant actuellement dans le monde, il a été procédé à la confirmation de sept nouveaux cas de variant britannique et de treize nouveaux cas de variant nigérian», indique un communiqué de l’IPA posté sur sa page Facebook. Pour ce qui est des 7 cas confirmés du variant britannique, il s’agit de : 5 cas de la wilaya d’Alger, dont trois de la même famille, ayant été en contact avec l’un des cas détectés la semaine dernière, et deux cas de la wilaya de Blida, a précisé la même source. S’agissant des 13 cas confirmés du variant nigérian, «il s’agit de 3 cas de la wilaya d’Alger, dont deux de la même famille, un cas de la wilaya de Souk Ahras, 6 cas de la wilaya de Tébessa, 1 cas à Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla et 2 cas de la wilaya d’In Salah», a-t-il ajouté. L’IPA a rappelé que le respect des mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection dans le cadre du protocole sanitaire, sont les meilleurs garants pour stopper la propagation du virus Covid-19 et l’apparition de nouveaux cas. «Il est important de rappeler encore une fois que le respect des mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection, sont les meilleurs garants pour stopper la propagation du virus Covid-19», indique l’IPA. «Il n’y a pas lieu de s’inquiéter après la découverte des cas du variant britannique en Algérie. L’essentiel, c’est de détecter les variants pour voir la capacité de diffusion et pour voir s’il y a un impact sur la dynamique épidémique», a-t-il dit dans un entretien au site électronique TSA et d’ajouter : «Depuis la découverte du premier cas, la situation reste stable. Mais il faut rester vigilant, surtout par rapport aux mesures barrières, parce que les variants peuvent aller très vite à n’importe quel moment». Le variant nigérian a été détecté jusqu’ici dans 13 pays. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé trois variants du Covid-19 comme préoccupants : le britannique, le sud-africain et le brésilien. Notons que deux premiers cas du variant britannique du Covid-19 ont été détectés en Algérie le 25 février dernier par l’Institut Pasteur. Il s’agit de deux patients, l’un d’entre eux est membre du personnel de santé de l’EHS de psychiatrie de Chéraga, isolé actuellement et l’autre est un émigré venant de France pour l’enterrement de son père. Un s’est rétabli, et l’autre fait l’objet d’un suivi «précis et continu», avait indiqué Fawzi Derrar directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img