22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Coronavirus: Les restrictions menacent la reprise économiqueen Asie en 2021

En 2021, les économies en Asie-Pacifique, dévastées par le Covid-19, vont enregistrer une contraction avant de rebondir, a indiqué hier la Banque asiatique de développement (BAD) qui a souligné que des restrictions anti-coronavirus durables pourraient compromettre le retour de la croissance. En Asie émergente – qui s’étend des îles Cook dans le Pacifique au Kazakhstan en Asie centrale – l’économie devrait se contracter en 2020 pour la première fois en près de six décennies, selon l’organisation basée à Manille. Le nombre de personnes pauvres devrait ainsi augmenter d’au moins 78 millions, mettant fin à un recul de la paupérisation au cours des trois et quatre dernières années. La BAD prévoit une contraction de 0,7 % du PIB alors qu’en juin elle tablait sur une croissance de 0,1 %. «Le ralentissement est généralisé, (…) avec près des trois quarts des économies régionales qui devraient se contracter», a estimé l’organisation. Alors que la région devrait connaître un rebond l’an prochain, avec une prévision de croissance du PIB de 6,8 %, il sera «sensiblement plus faible» que prévu avant l’épidémie de Covid-19. «Ainsi, la reprise aura une courbe en forme de L plutôt qu’en forme de V», a estimé la banque, soulignant qu’une pandémie durable est la principale menace pesant sur les prévisions. La banque a prévenu qu’imposer de nouvelles mesures de restriction pour juguler le coronavirus pourrait freiner la reprise et même entraîner «une crise financière». «Alors que les économies des pays en développement d’Asie restent résistantes, un soutien politique continu est nécessaire pour soutenir la reprise», a souligné Yasuyuki Sawada, économiste en chef de la BAD. Fin août, les mesures de soutien à l’économie annoncées avaient atteint un total de 3 600 milliards de dollars (3 000 milliards d’euros), soit environ 15 % du PIB régional. La Chine, où le Covid-19 est apparu en décembre avant de se propager dans le reste du monde, est le premier pays à avoir relancé son activité. La deuxième plus grande économie mondiale devrait connaître une croissance de 1,8 % cette année et de 7,7 % en 2021, selon la BAD. A l’inverse, l’Inde, un des pays les plus touchés au monde avec plus de 4,5 millions de contaminations en dépit de longues périodes de confinement, devrait voir son économie se contracter de 9 % en 2020 puis une hausse de 8 % l’an prochain. «La vitesse de la reprise économique dépendra de nombreux facteurs dont le plus important est la capacité à contrôler et à contenir la pandémie», a estimé la BAD.

Sérine N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img