32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Coronavirus à Béjaïa: La courbe épidémiologique fléchit lentement

La courbe épidémiologique commence à lentement fléchir depuis près de deux semaines. Le CHU de Béjaïa qui avait enregistré il y a une semaine plus de 126 malades, a compté hier 199 sujets admis dans les différents services dédiés au Covid au niveau de ses trois unités. Ainsi, au niveau de l’hôpital Khellil- Amrane, on dénombre 138 malades dont 8 au niveau du service de réanimation, 44 au niveau de l’EPH Frantz-Fanon et 23 malades hospitalisés à Targa Ouzemour. Il faut noter qu’un nouveau service a été ouvert et que 18 personnes atteintes du virus se trouvent au niveau du tri et n’ont pas encore trouvé de lit. Notons qu’au niveau de l’EPH Rachid-Belhocine il y a 130 malades pris en charge, alors que 3 personnes sont décédées durant les dernières 48h ainsi que six au niveau de l’EPH d’Amizour ces derniers jours. ll est à noter pas moins de 150 travailleurs entre médecins, paramédicaux, agents administratifs et autres exerçants au niveau du CHU de Béjaïa sont atteints par le Covid depuis le début du mois en cours, dont 20 ont été hospitalisés. Par ailleurs, la vaccination des moins de 18 ans devrait être introduite dans les jours à venir et se fera également dans les officines de pharmacie. Une pratique autorisée à partir du 25 août 2021, via l’arrêté n° 43 du 07 août 2021 du ministère de la Santé et de la Population, sous certaines conditions pour la pharmacie. «Seuls le pharmacien et le pharmacien assistant ayant reçu une formation à distance de deux heures par l’Institut Pasteur (avec attestation qui va avec) seront habilités à pratiquer la vaccination», a-t-on souligné. L’interrogatoire sera aidé d’un formulaire standard à remplir (questionnaire pré-vaccination). La vaccination au niveau des officines est soumise aussi à d’autres conditions pratiques, comme «la disposition d’une armoire réfrigérée pour préserver la chaîne du froid des vaccins, disposer d’un local suffisamment espacé pour vacciner à l’intérieur de l’officine ou procéder à l’installation d’un chapiteau à côté de la pharmacie, à condition de ne pas gêner la circulation publique». Il est aussi exigé que «la vaccination se fera par RDV espacés de 30 minutes pour respecter le protocole sanitaire. Les pharmacies devraient établir, au préalable, une demande auprès de la DSP de wilaya pour le ravitaillement en vaccins». Notons que le personnel du secteur de l’Education a débuté hier la vaccination au CEM Méziani-Belkacem à Nacéria, au chef-lieu de Béjaïa.
Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img