25.9 C
Alger
vendredi 17 septembre 2021

Coopération algéro-américaine : Projet de restauration d’une mosaïque romaine à Alger

Un projet de coopération algéro-américaine a été lancé, lundi dernier à Alger, pour la restauration de la mosaïque romaine du Musée national des antiquités et des arts islamiques qui remonte au cinquième siècle après J.C. Le coup d’envoi du projet a été donné par la ministre de la Culture et des arts, Wafa Chaalal et le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires du Proche-Orient, Joey Hood, en visite en Algérie, en présence de plusieurs cadres du ministère et de conservateurs du patrimoine. Ce projet qui «permettra de former une groupe de conservateurs et de spécialistes algériens, en les associant à l’opération de restauration», s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du mémorandum d’entente signé en 2019 entre les deux pays visant à restreindre l’importation des biens culturels de l’Algérie vers les Etats-Unis (…), conformément à la convention de l’Unesco signée en 1970, relative aux mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation et le transfert illicites des biens culturels, a précisé Mme Chaalal.
Le projet traduit également la volonté des deux parties de coordonner dans le cadre de la coopération culturelle et de l’échange d’informations sur la protection des biens culturels de nos deux pays, a-t-elle ajouté. Elle dit avoir convenu avec M. Hood de réaliser plusieurs projets de coopération, dont un programme pour la sécurisation des sites culturels algériens et la protection du patrimoine culturel, en collaboration avec l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés qui prévoit l’organisation d’un séminaire et d’une session de formation, outre l’acquisition du matériel de sécurisation des sites classés patrimoine mondial. Entre autres projets, figurent «l’élaboration d’une stratégie mondiale visant à dresser un inventaire, à archiver et à numériser les documents et collections des musées et des bibliothèques algériennes, en collaboration avec la bibliothèque numérique américaine du Moyen-Orient» ainsi que «la mise en œuvre d’un programme de recherches, d’études et de travaux de restauration du mausolée numide d’Imedghassen (Batna) sous les auspices du Fonds mondial pour les monuments».
La ministre a fait savoir que son département aspirait également à «tirer profit de l’expérience américaine» à travers l’organisation d’ateliers au profit des spécialistes et personnes en charge de la gestion des biens culturels en Algérie et «à bénéficier d’une assistance technique américaine pour l’amélioration de notre système dans ce domaine». Pour sa part, le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires du Proche-Orient a précisé que des projets importants de préservation et de coopération ont été retenus, ajoutant que «le patrimoine algérien est un patrimoine mondial. Nous veillons à le préserver et à le partager avec le reste du monde». Soulignant que le gouvernement de son pays a l’honneur d’apporter son aide pour la restauration de ces mosaïques à dimension mondiale, il a précisé que «dans le cadre de ce projet, nos experts américains et nos partenaires italiens experts en mosaïques devront assurer une formation aux experts algériens sur les méthodes de restauration des mosaïques».
M. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img