13.5 C
Alger
jeudi 1 décembre 2022

Convergences de vues et volonté de hisser les investissements : Le Président Tebboune en Turquie : une visite fertile

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a qualifié ses entretiens avec Recep Tayyip Erdogan de «riches et profonds», estimant que les accords signés entre les deux pays «confèreront la dynamique escomptée» aux relations bilatérales «historiques et privilégiées».

Par Massi Salami

S’exprimant lundi, lors d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue turc, le Président Tebboune précisera que ces entretiens «ont permis de renforcer les acquis réalisés depuis la visite du Président Erdogan en Algérie, il y a deux ans, et de signer plusieurs accords de coopération». Après avoir rappelé la décision du Président turc de porter la valeur des investissement turcs en Algérie à 5 milliards de dollars, lors de sa visite en Algérie en 2020, le Président Tebboune a fait part de sa volonté de «porter le volume des investissements à plus de 10 milliards de dollars».
Le chef de l’Etat a souligné aussi que le volume des accords signés entre l’Algérie et la Turquie dénote l’existence d’une coordination, d’un échange et d’une complémentarité économique et culturelle dans tous les secteurs. Tebboune a ainsi émis le souhait que les résultats soient meilleurs dans le cadre de l’évaluation de l’année prochaine lors de la réunion du Conseil de coopération conjoint de haut niveau. Il a rappelé la coopération bilatérale dans le secteur du textile à Relizane et le secteur de la sidérurgie à Oran, où la société Tosyali a exporté près de 1 milliard de dollars. A une question sur l’élargissement du partenariat économique algéro-turc à des domaines plus stratégiques, Abdelmadjid Tebboune a affirmé que «les accords signés ne sont limités ni quantitativement ni dans le temps». «Nous allons vers des accords stratégiques et nous entendons aussi, dans le cadre du développement de l’industrie et des échanges industriels entre les deux pays, aller rapidement vers l’industrie navale, civile ou militaire, et d’autres industries d’intérêt pour les deux pays et leur souveraineté», a-t-il soutenu. Par ailleurs, le Président Tebboune a affirmé que ses entretiens avec son homologue turc ont fait ressortir une convergence de vues sur les questions d’intérêt commun, en tête desquelles la question palestinienne, la crise en Libye et la situation dans la région du Sahel. Soutenant que le règlement de la crise en Libye passait par «l’organisation d’élections honnêtes qui restituent le pouvoir au peuple libyen», le chef de l’Etat a indiqué que «les deux pays (Algérie et Turquie) peuvent contribuer à la gestion de ces élections». Pour les développements dans les territoires palestiniens occupés, Tebboune a fait état d’une convergence avec la partie turque quant à l’impératif d’une action de la communauté internationale pour mettre un terme à la souffrance du peuple palestinien en proie aux attaques, aux dépassements et aux violations récurrentes de l’occupant sioniste. Les deux parties ont évoqué la situation dans les pays du Sahel et les efforts à déployer pour assécher les sources de l’activité terroriste dangereuse et instaurer la sécurité et la stabilité dans la région, a rappelé le chef de l’Etat qui a relevé que les deux pays «mèneront plusieurs actions communes dans ce cadre». De son côté, le Président Erdogan a estimé que la visite du Président Tebboune en Turquie «traduit la nouvelle dynamique des relations bilatérales entre les deux pays». Rappelant que les relations algéro-turques remontent à 500 ans, Erdogan a souligné que l’Algérie et la Turquie sont des pays «amis et frères».Lors de cette première réunion du Conseil de coopération de haut niveau, «nous avons souligné notre volonté de hisser la coopération à des niveaux supérieurs et Dieu merci nos échanges économiques et commerciaux ont progressé de 35 %, passant à 4,2 milliards de dollars en 2021, malgré la conjoncture sanitaire de 2020», s’est-il réjoui.
«Nous suivons les efforts de l’Algérie visant à diversifier son économie et à booster sa production, et nous la soutiendrons», a-t-il ajouté. Sur un autre registre, Erdogan dira que son pays considère hautement le rôle joué par l’Algérie en Afrique du Nord et au Sahel.
«En tant que pays qui joue un rôle important pour assurer la sécurité et la paix dans le continent africain, nous sommes déterminés à renforcer également notre coopération dans les industries militaires», a-t-il ajouté. Le président turc a indiqué, par ailleurs, que les entretiens avec le Président Tebboune ont porté sur l’action commune à entreprendre au niveau international concernant plusieurs dossiers, dont les dossiers libyen et palestinien. Le président de la République a quitté, hier, la Turquie au terme de sa visite d’Etat de trois jours.
M. S.

 

Tebboune fait docteur honoris causa par l’université d’Istanbul
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a été fait, hier, docteur honoris causa par l’université d’Istanbul, et ce, en marge de la visite d’Etat qu’il effectue en Turquie depuis dimanche, à l’invitation de son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.
La cérémonie de remise du diplôme de docteur honoris causa au Président Tebboune s’est déroulée à l’université d’Istanbul devant ses éminents docteurs, en présence du vice-président de la Turquie, Fuat Oktay.

R. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img