24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Construction navale: Boumerdès ambitionne d’être un pôle d’excellence

La wilaya de Boumerdès ambitionne de devenir, à court terme, un pôle national d’excellence dans la construction et la réparation navales, notamment avec le début d’aplanissement des obstacles qui entravaient l’extension de cette activité, selon des professionnels du secteur. Les responsables en charge de ce secteur vital comptent beaucoup sur les efforts du gouvernement qui a pris l’initiative, durant 2021, sur instruction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de prendre en charge tous les problèmes et obstacles, notamment ceux liés au foncier à l’intérieur des ports, qui entravent le développement et la promotion de ce secteur sensible, créateur de richesses et d’emplois.
Selon nombre d’artisans et professionnels du domaine, la création de ce pôle est «fort possible», au vu des importantes ressources dont dispose la wilaya, notamment au sein de ses trois ports (Dellys, Zemmouri et Cap Djinnet). Il s’agira de valoriser et d’exploiter convenablement ces ressources, et de mettre à disposition des facilités pour attirer les investisseurs, grâce au Comité interministériel récemment installé par le gouvernement pour accompagner et faciliter les initiatives dans ce domaine, ont-ils expliqué. Composé de représentants des ministères de l’Intérieur, de la Pêche, de l’Industrie et des Transports, le Comité interministériel chargé de la mise en œuvre de la nouvelle politique du gouvernement, à l’échelle locale, dans le domaine du développement de la réparation et de la construction navales, notamment au sein des ports, a récemment agréé sept demandes d’extension et d’investissement sur un nombre (indéterminé) de dossiers à l’étude. L’unité de construction et de réparation navales (Corenav) constitue l’un des ateliers privés les plus actifs et les plus performants du domaine au niveau national. Elle fait figure actuellement de modèle de réussite pour les investisseurs, et son expérience peut être exploitée dans le soutien des efforts de création de ce pôle. La Sarl Corenav, qui active dans le port de Zemmouri depuis 2012, «a obtenu récemment la décision d’étendre son activité, à travers l’octroi, à son profit, d’un foncier supplémentaire de 2 400 m2 à l’intérieur du port», a indiqué à l’APS le promoteur de cette entreprise, Ali Chaouch (73 ans). Des promoteurs activant également à Boumerdès ont bénéficié d’assiettes foncières pour étendre et moderniser leurs activités de production à l’intérieur des ports de Dellys et Cap Djinet (à l’est de la wilaya), d’autres ont bénéficié de fonciers d’extension et d’investissement hors zone portuaire, a souligné le directeur de la pêche et des ressources halieutiques, Hamza Habach.

Des ateliers de construction et de réparation navales dans chaque port
A travers cette politique de développement pour la création d’un pôle d’excellence, la wilaya de Boumerdès veut atteindre, à court terme, un objectif d’avoir au moins un atelier spécialisé dans la réparation et la construction navales dans chacun de ses trois ports, a ajouté le responsable du secteur. La wilaya ambitionne également la valorisation et exploitation de ses ressources, en privilégiant l’orientation d’une partie des investisseurs vers des zones extra portuaires, à l’image de celles des communes de Khemis El Khechna et Sidi Daoud, au moment où le reste des demandes d’investissement du domaine sera orienté vers d’autres zones en dehors des ports, à travers la wilaya, dans l’attente de la promulgation de la loi sur l’investissement. Les organismes concernés par la consécration de cet objectif veulent également marquer leur contribution en la matière, par la valorisation et exploitation idoine des ressources actuellement disponibles, qui peuvent faciliter la création de ce pôle. Lesquelles (ressources) sont représentées notamment par les ateliers de réparation et de construction de divers types de bateaux et de différentes dimensions, à l’instar de la Corenav qui s’est investie, actuellement, dans une première nationale, à savoir la construction de quatre thoniers de 35 mètres de long, dont la mise à l’eau de l’un d’eux interviendra prochainement. Farid L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img