6.9 C
Alger
samedi 4 décembre 2021

Construction et maintenance navales: Un comité interministériel pour examiner l’octroi du foncier au sein des ports

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hichem Sofiane Salaouatchi, a fait part de la mise en place d’un comité interministériel chargé de l’examen des demandes d’octroi du foncier formulées par les investisseurs pour développer les activités de construction, de maintenance et de réparation des navires, conformément aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Par Samia Y.

«La mise en place de ce comité devant s’atteler à l’examen des demandes déposées par les investisseurs et porteurs de projets pour bénéficier de fonciers dans les enceintes portuaires, est intervenue en application des instructions du président de la République, lors du Conseil des ministres tenu le 31 octobre dernier», a précisé le ministre dans une déclaration à l’APS.
Composé de représentants des ministères de l’Intérieur, de la Pêche, de l’Industrie et des Transports, ce comité procède actuellement à «un examen approfondi et minutieux des demandes formulées par les investisseurs».
Réuni le 2 novembre courant, le comité a suivi sérieusement les demandes d’élargissement du foncier à l’intérieur des ports afin de pratiquer l’activité de construction navale, et ce, en coordination avec les secteurs concernés et l’implication des walis de la République ayant reçu des demandes dans ce sens, a-t-il expliqué.
Les travaux de ce comité ont été couronnés par l’acceptation de demandes d’extension du foncier au sein de nombre de ports, suite à quoi ont été délivrés des contrats d’exploitation de l’espace au sein des ports de Zemmouri El-Bahri, à Boumerdès, et Sidna Youchaa, à Tlemcen.
M. Salaouatchi a indiqué que ces contrats ont été octroyés à trois sociétés activant dans le domaine de la construction, de la maintenance et de la réparation des navires, à savoir Tchnonaval et Rabie, lesquelles ont bénéficié de superficies au sein du port de Sidna Youcha, et Corenave, devant exploiter un espace dans le port de Zemmouri.
Les mesures prises en faveur des investisseurs dans le domaine de la construction et de la réparation des navires permettraient de valoriser cette profession, a fait savoir le ministre pour qui «l’Algérie a les capacités et les compétences nécessaires pour développer cette activité».
Mettant en avant l’expérience «Corenave», une entreprise qui possède quatre grands chantiers navals, M. Salaouatchi a fait savoir qu’elle livrera son premier navire de 35 mètres le premier trimestre de l’année prochaine, alors que «Tchnonaval» sortira son navire de 37m fin 2021.
Rappelant que le président de la République s’est félicité, lors du dernier Conseil de ministres, du progrès et de la coordination entre les ministères de l’Intérieur, de l’Industrie et de la Pêche pour la concrétisation des projets d’extension des activités de construction navale dans les zones pilotes, le ministre a indiqué que cela est à même de «nous encourager à poursuivre nos efforts pour développer la filière construction navale en Algérie, compte tenu des capacités et de la demande en la matière».
Un avenir prometteur
Tout en présageant un avenir «florissant» pour l’activité de construction et de maintenance navales, M. Salaouatchi a évoqué la possibilité d’établir des partenariats avec des pays leaders dans ce créneau, à l’instar de l’Espagne, la Turquie, la Grèce et le Portugal, permettant ainsi de «basculer de la construction artisanale des navires vers l’industrialisation».
A rappeler que le Président Abdelmadjid Tebboune avait mis l’accent, dimanche, lors du Conseil des ministres, sur l’extension de l’activité de construction navale à l’ensemble de la bande côtière algérienne, pour s’orienter vers une véritable industrialisation, selon un plan de développement sectoriel reposant sur des partenariats internationaux permettant de développer les ressources halieutiques qualitativement et quantitativement.
Le Président Tebboune avait également appelé à octroyer davantage de facilitations en matière de foncier aux véritables investisseurs dans le secteur de la Pêche, secteur stratégique, générateur de richesses et un des piliers de la sécurité alimentaire.
D’après M. Salaouatchi, le développement de la construction navale aura un impact positif sur le secteur en particulier, et l’économie nationale en général, ajoutant que la fabrication locale des grands navires de pêche permettra de réduire la facture d’importation, la création de postes d’emploi, l’acquisition de l’expérience pour pouvoir créer d’autres entreprises activant dans ce domaine et assurer la disponibilité de la production halieutique.
Le ministre a fait état, en conclusion, de quelques entreprises algériennes sollicitées par des pays voisins telle la Mauritanie pour la construction de navires de pêche, soulignant que l’extension de cette industrie au niveau des ports permettra de couvrir la demande intérieure et extérieure.

S. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img