22.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

Conseil exécutif de l’Union: Intenses activités de Lamamra

Le Conseil exécutif de l’Union Africaine, a poursuivi, jeudi, ses travaux au 2e jour de sa session ordinaire en prélude de la 35e session du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’UA, qui se tiendra les 5 et 6 février courant au siège de l’UA.

« Les ministres ont examiné, avec la participation du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, nombre de projets de résolutions qui seront soumis au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements, outre l’élection des nouveaux membres du Conseil de paix et de sécurité (CPS) dans le cadre de l’opération de renouvellement périodique de la qualité de membre conformément au principe d’alternance », a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« En marge de sa participation aux travaux du Conseil exécutif, M. Lamamra a tenu une série de rencontres avec ses homologues africains, notamment les ministres des Affaires étrangères d’Angola, du Kenya, de Madagascar, du Nigéria, de l’Erythrée et du Burundi. Ces rencontres étaient une occasion po ur mettre en lumière les positions de l’Algérie et sa lecture des derniers développements au niveau continental, outre les initiatives de l’Algérie en vue du renforcement de la paix et de la stabilité en Afrique et la promotion des solutions pacifiques aux crises qui sapent les efforts du développement durable ».

Le ministre a abordé avec ses homologues « les questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil exécutif dans sa session actuelle et a échangé avec eux les vues sur les perspectives d’élaboration du consensus nécessaire entre les pays membres au sujet des questions sensibles ou litigieuses, afin de préserver l’unité de l’organisation africaine, la crédibilité et l’efficacité de l’action africaine commune ». Lors de sa rencontre avec son homologue angolais, M. Téte Antonio, le ministre a évoqué plusieurs questions d’intérêt commun au double plan bilatéral et multilatéral. Les deux parties ont convenu de renforcer  a coordination et d’intensifier les initiatives communes visant à hisser les valeurs et les principes de l’unité africaine, a indiqué la même source.

Avec son homologue kenyane Raychelle Omamo, les deux parties ont salué les relations bilatérales privilégiées et convenu de poursuivre la coordination en préparation des échéances bilatérales et plusieurs réunions importantes pr ogrammées à l’avenir notamment au niveau du Conseil de paix et de sécurité africain. Avec son homologue de la République du Madagascar, Patrick Rajoelina, les deux parties ont examiné les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines devant servir les intérêts des deux peuples amis, et échangé leurs vues concernant les questions régionales et internationales d’intérêt commun », selon la même source.

Lors de la rencontre entre M. Lamamra et son homologue nigérian, Geoffrey Onyeama, « les deux ministres se sont félicités des relations historiques et solides qui lient les deux pays dans leurs diverses dimensions, soulignant leur convergence de vues sur toutes les questions internationales et régionales, à la faveur de la coordination permanente entre les deux parties et de leurs efforts conjoints pour la promotion des objectifs et principes de l’unité africaine ».

Selon la même source, M. Lamamra et son homologue érythréen, Osman Saleh, ont « convenu de renforcer le cadre juridique régissant les relations bilatérales et de mettre en place un plan d’action ambitieux pour consolider la coopération entre les deux pays dans divers domaines ».

Le chef de la diplomatie algérienne a, par ailleurs, examiné avec son homologue burundais, Albert Shingiro, « les perspectives de dyna misation des relations bilatérales et des mécanismes de coopération dans le cadre de la réouverture de l’ambassade d’Algérie à Bujumbura », a conclu le communiqué.

Nassim S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img