8.9 C
Alger
mardi 27 février 2024

Conformité aux normes de qualité en Algérie: Des avancées substantielles en matière d’accréditation

L’Algérie a réussi en 60 ans d’indépendance à asseoir les bases de l’accréditation dans le pays et à en généraliser les opérations à travers les différents départements ministériels, permettant ainsi aux entreprises économiques de mettre en exergue leurs performances et commercialiser aisément des produits de haute qualité sur les marchés nationaux et à l’étranger.
Dans ce cadre, le directeur général de l’Organisme algérien d’accréditation (Algerac), Nourredine Boudissa, a expliqué dans un entretien à l’APS que les certificats délivrés aux différents laboratoires et entreprises d’analyses et d’étalonnage, à leur demande, attestent de la capacité organisationnelle et technique de ces entreprises en termes de services d’essai, d’analyse, d’étalonnage, d’inspection ou de délivrance des certificats pour les produits, systèmes de management ou individus.
Pour M. Boudissa, la priorité accordée ces dernières années au développement d’Algerac est de nature à «renforcer le processus de qualité engagé par les pouvoirs publics».
Ce processus, a-t-il dit, est couronné par «la création d’une infrastructure nationale de qualité pour améliorer la capacité concurrentielle des entreprises et faciliter leur intégration à l’économie mondiale, en sus de concrétiser les démarches
d’adhésion du pays à plusieurs blocs économiques internationaux agissants».
Algerac s’attelle désormais à relever le défi de l’adaptation à la demande, en veillant à trouver des solutions adaptées aux programmes techniques tracés par les différents départements ministériels en termes d’accréditation, notamment après que le secteur de l’industrie ait fait de l’année 2023 «celle de la qualité».

F. G.

Article récent

monoxyde de carbone

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img