25.9 C
Alger
vendredi 17 septembre 2021

Conflit à la JS Kabylie: Mellal ne cède pas, Yarichène décidé

Il semblerait que le conflit né de la destitution du président Chérif Mellal par l’Assemblée générale des actionnaires ne connaîtra pas son épilogue, avec l’entêtement du premier cité à vouloir se maintenir en poste, malgré le fait que ses opposants se sont vu délivrer une copie du registre du commerce qui leur permet d’activer.

Par Mahfoud M.

Ainsi, les avocats de la direction de la JS Kabylie conduite par Cherif Mellal exigent «une décision de justice» pour libérer les bureaux du club, suite à son interpellation lundi par la nouvelle direction du club désignée lors d’une Assemblée générale (AG) tenue en mars dernier. Cherif Mellal a exigé «une décision exécutive de la justice» et refuse de reconnaître les documents (nouveau registre du commerce et décision d’annulation de l’ancien registre) présentés par Yarichène et ses partisans qui se sont déplacés au siège du club après une conférence de presse dans la matinée.
Lors de cette conférence organisée au siège du Club sportif amateur (CSA), Yazid Yarichène, nommé nouveau président du Conseil d’administration (CA) lors de l’AG de mars dernier, a soutenu qu’il représente «la direction légitime et légale».
«Nous avons obtenu un nouveau registre du commerce et annulé l’ancien et par conséquent nous sommes la direction légitime et légale de la JSK», a-t-il soutenu en exhibant les 2 documents.
Yarichène qui s’est dit «prêt à relever le défi», a indiqué qu’il a «tout un projet pour la JSK, notamment la réalisation d’un centre de formation et d’un magasin pour le club ainsi que le recrutement de grands joueurs». En attendant, Mellal, lui, fait comme si de rien n’était puisque les entraînements ont repris sous la conduite du coach français qu’il avait engagé, Henry Stambouli. Un premier stage se déroule à Tikdjda avec des nouvelles recrues qui ont rejoint le club après le départ de nombreux cadres. D’ailleurs, beaucoup estiment que la situation sera très difficile pour la formation kabyle avec ces départs, puisqu’il ne s’agit pas de simples joueurs mais d’éléments qui avaient permis à l’équipe de remporter la Coupe de la Ligue, en plus d’avoir conduit cette formation en finale de la Coupe de la CAF perdue face aux Marocains du Raja. Les supporteurs craignent pour l’avenir du club, surtout que la majorité des clubs ont renforcé leurs rangs avec des joueurs de qualité, alors que la JSK fait ses «emplettes» dans de petits clubs avec des éléments qui manquent cruellement d’expérience.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img