9.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Conférence de presse du chef de sûreté de wilaya à Béjaïa : Constat de criminalité en baisse

Dans une conférence de presse qu’il a animée mardi dernier, le chef de sûreté de wilaya, Mohamed Tahar Benazzoug, a présenté le bilan d’activité de la police de l’année 2020, soulignant la baisse de la criminalité.

Par Hocine Cherfa

Il a expliqué cette situation positive par des statistiques et un comparatif des affaires enregistrées en 2019, mettant en avant «l’intensification de la présence de la police dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, l’anticipation dans l’action contre le crime et les délits par la surveillance des lieux privilégiés des dealers, la protection des biens, des personnes et la sensibilisation du public à travers de multiples campagnes et enfin le confinement dû au Covid-19». Il dira : «La police a enregistré en 2020 pas moins de 4 722 affaires de droit commun impliquant 4 332 personnes, dont 3 963 affaires ont été exécutées, soit un taux de 83,92 %». Comparativement à l’année 2019, il a fait observer que «la criminalité a baissé de 364 affaires en 2020, soit de 7,15%, puisque le nombre d’affaires recensées en 2019 était de 5 086». Concernant les délits et crimes d’atteinte aux personnes, 1 717 affaires ont été recensées, dont 1 476 ont été exécutées impliquant 1 887 individus, contre 1 658 affaires et 1 450 personnes impliquées en 2019, soit une hausse de 3,55 %, un pourcentage minime par rapport aux indicateurs de la criminalité au niveau national, a-t-il souligné. Dans le chapitre des atteintes aux biens, 2 238 affaires ont été recensées en 2020, impliquant 1 240 individus, contre 2 831 affaires et 1 301 personnes impliquées en 2019. Une baisse sensible de 593 affaires, soit 20,94 % du nombre d’affaires. Une situation expliquée, selon le conférencier, par «la stratégie bien étudiée de la sûreté de wilaya qui favorise l’anticipation par sa présence dans les lieux susceptibles de connaître des crimes, le travail de prévention et de dissuasion des auteurs potentiels». S’agissant des homicides, la sûreté de wilaya a enregistré 7 affaires, 7 personnes assassinées et 13 personnes impliquées, lesquelles ont été écrouées. Aussi, 23 affaires de violence à l’encontre du personnel médical ont été enregistrées dans les hôpitaux et structures hospitalières de la wilaya. Y sont impliquées 31 personnes dont certaines ont été enregistrées durant la période de confinement au début du Covid-19. Aussi, 128 affaires de cybernétique impliquant 100 personnes, contre 74 affaires en 2019 et 56 personnes impliquées. Une hausse de 54 affaires, soit 72,97 %. S’agissant des abus et phénomènes négatifs, 1 721 affaires ont été traitées en 2019, dont 506 pour vente illégale sur la voie publique, 159 constructions anarchiques et sans autorisation, 506 occupations de trottoirs et espaces publics, constitution de 8 parkings sans autorisation, 506 expositions de marchandises sur les trottoirs et en dehors des commerces. Par ailleurs, du 1er janvier au 15 mars de l’année en cours, la sûreté de wilaya a noté 60 affaires d’atteinte aux biens et à la chose publique, impliquant 64 personnes, 302 affaires d’atteinte aux personnes impliquant 154 individus, 651 affaires d’atteinte aux biens impliquant 178 personnes, 28 affaires d’atteinte aux mœurs, impliquant 17 individus. Comme il a été traité 42 crimes économiques et financiers ayant abouti à l’arrestation de 16 personnes, 50 affaires de trafic drogue au cours desquelles ont été arrêtées 5 individus et enfin 21 affaires de cybernétique impliquant 9 personnes. En outre, 244 affaires d’atteinte à l’économie nationale ont été traitées, impliquant 251 personnes. Les crimes économiques et financiers ont augmenté de 64 affaires, soit 64,86 % en 2020 par rapport à 2019 où seules148 affaires ont été traitées.

H. C.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img