16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Conférence de l’Union locale d’Akbou/ Béjaïa: Les revendications du syndicat remises sur la table

Les cadres syndicaux de l’Union locale (UGTA) d’Akbou ont unanimement appelé, lors d’une conférence des cadres organisée avant-hier à la salle des délibérations de la mairie, en prévision du prochain congrès de l’union de wilaya, à la réhabilitation des entreprises de la wilaya de Béjaïa en difficulté.

Par H. Cherfa

Les participants à la rencontre ont abordé la situation socio-économique de la wilaya et la nécessité d’adopter un plan de sauvetage d’urgence de plusieurs entreprises en difficulté depuis plusieurs années, dont la Platière de Boudjellil, les Briqueteries de Seddouk et Remila, l’Entreprise de céramique Tiab, l’Entreprise de préfabrication légère d’aluminium (EPLA), l’Entreprise nationale de liège (ENL), etc. La rencontre a été considérée comme un véritable succès par les organisateurs de par «le débat franc et sincère qui a régné pendant les travaux». Les cadres de l’Union locale ont, à l’occasion, relancé le débat sur les libertés syndicales et les revendications du syndicat. Ils ont ainsi interpellé la Centrale syndicale sur la nécessité de «relancer la revendication de la retraite anticipée et sans condition, supprimée il y a quelques années», dénonçant «la baisse tragique du pouvoir d’achat, le mutisme des autorités quant à la répression qui s’abat sur les délégués syndicaux dans notre wilaya notamment, le secteur de la Formation professionnelle, la Santé…». Un plan socio-économique d’urgence et d’investissement en faveur de la wilaya, notamment dans le développement durable, a été jugé nécessaire par les participants. Les cadres syndicaux ont dénoncé également «les pratiques de certains ministères et administrations qui nuisent à la pratique syndicale», et se sont déclarés «solidaires avec les travailleuses et travailleurs du secteur de la Formation professionnelle et partie prenante de ce conflit». Les cadres syndicaux de la daïra d’Akbou ont appelé, en outre, l’Union de wilaya à organiser, en urgence, une conférence de wilaya et mettre en place une feuille de route afin de freiner les abus de certains responsables à l’égard des travailleurs et revendiquer une prise en charge effective des problèmes qui ne cessent de s’accumuler, notamment «le paiement des salaires, les sanctions abusives, etc.». Ils ont déploré le fait que plusieurs directions sont gérées par des directeurs par intérim (Santé, Education, Formation, Affaires religieuses et Wakf, Algérie télécom et Formation professionnelle) ce qui, de leur avis, engendre des dysfonctionnements.
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img