28.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Conférence : Approfondir la réflexion sur l’Emir Abdelkader, sa pensée et ses valeurs

Les recherches et réflexions sur la pensée et les valeurs de l’Emir Abdelkader sont à approfondir et à multiplier, a déclaré l’historien et journaliste Amar Belkhodja, membre fondateur de la Fondation «Emir Abdelkader», lors d’une conférence organisée samedi à Dar Abdelatif (Alger).

Par Abla Selles

Lors de cette conférence qui avait comme thème «Emir Abdelkader… aveux des ennemis et amis», Belkhodja a insisté sur l’impératif d’étudier tous les aspects liés à ce personnage d’exception et d’approfondir la réflexion sur sa pensée, sa culture, ses aspects spirituels et religieux et sa lutte contre le colonisateur. L’intervenant à précisé, dans ce sens, que c’est la culture et la pensée de ce grand homme qui ont fait que l’Etat algérien moderne existe aujourd’hui, précisant que la culture est un facteur majeur pour fonder un pays et assurer son épanouissement. D’ailleurs, la première arme de cet homme qui a fondé l’Etat moderne algérien était la pensée et la culture avant de passer aux batailles.
Le conférencier est revenu, dans le même sillage d’idées, sur les batailles livrées par l’Emir Abdelkader contre le colonisateur français, alors qu’il avait à peine vingt ans, la période de son emprisonnement et d’exil ainsi que les souffrances qu’il a endurées avant de s’installer en Syrie.
Il a tenu à rappeler les positions humanitaires de cet Homme qui bannissait la violence et était clément envers les prisonniers de l’Armée française.
Les valeurs et les qualités de l’Emir Abdelkader lui ont valu la reconnaissance des généraux français, a-t-il dit, citant des positions humanitaires ayant suscité l’admiration de ses ennemis.
La conférence a été suivie d’un riche débat qui a permis aux participants de formuler des propositions, notamment la préservation des réalisations de l’Emir, tant intellectuelles que matérielles, ainsi que la réalisation d’ouvrages historiques, de films cinématographiques et documentaires sur ce personnage.
Les intervenants ont appelé, entre autres, à encourager la recherche scientifique universitaire et à organiser des rencontres sur l’Emir Abdelkader.
Il est à noter que Amar Belkhodja compte à son actif plus d’une trentaine d’ouvrages dont «Massacres du 8 mai 1945» et «Barbarie coloniale en Afrique».

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img