20.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Conditions de vie à Fénaïa-Ilmathen / Béjaïa : Des habitants réclament la concrétisation des projets

Une fois encore, la route nationale N° 26 a été coupée hier par des habitants du village socialiste agricole, dit Fénaïa-Ilmathen, commune de Timezrit. L’axe routier a été barricadé après l’intersection ou les trois chemins du village agricole débouchant vers le chef-lieu de la commune de Timezrit, au moyen de troncs d’arbres, de grosses pierres et d’objets hétéroclites. Les protestataires qui avaient déjà mené une action similaire le mois précédent, sont revenus à la charge afin de réclamer la concrétisation des projets de développement en faveur du village. Ils revendiquent la concrétisation des engagements pris antérieurement, notamment l’alimentation en eau potable, le lancement des travaux d’aménagement urbain qui tarde à se faire en raison d’un problème de sous-estimation du coût des matériaux de réalisation, dont les agrégats et le tout-venant par l’entreprise à laquelle a été confiée le marché et la concrétisation, entre autres, du projet d’une école primaire. D’énormes désagréments ont été occasionnés par cette action aux automobilistes en ce début de semaine, bloqués sur place pendant plusieurs heures. Pour les automobilistes, «ce n’est pas avec la fermeture des routes aux usagers que l’on revendique ses droits. Barricader la chaussée, c’est rajouter d’autres problèmes à ceux déjà existants». Pour un autre, «c’est toujours le pauvre citoyen qui paye». Un usager pense qu’«il faut aller aux responsables qui ne tiennent pas parole pour réclamer ses droits et exposer ses problèmes». Un citoyen estime que «l’anarchie n’enfante que l’anarchie». Il faut noter que la route a été rouverte après l’intervention des autorités.
H. Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img