5.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

Concessions et industrie automobile: Plus de 100 opérateurs ont déposé leurs dossiers

Une fois les conditions d’exercice fixées par le nouveau cahier des charges récemment rendu public, les opérateurs activant dans le secteur de l’automobile se bousculent au ministère de l’Industrie pour y déposer leur dossier d’investissement.

Par Louisa A. R.

Selon le premier responsable du secteur, Ferhat Ait Ali Braham, plus de 100 opérateurs nationaux ont déposé leurs dossiers pour obtenir l’agrément de concessionnaire automobile ou pour réaliser des projets de construction de véhicules en Algérie.
Plus de 80 % de ce nombre sont des opérateurs nationaux inscrits sur la plateforme numérique mise en place par le ministère de l’Industrie pour la sélection des futurs concessionnaires qui seront autorisés à effectuer des opérations d’importation de véhicules neufs en Algérie, selon les exigences fixées dans le nouveau cahier des charges, a expliqué M. Ait Ali Braham, en marge des travaux de la Conférence nationale des start-up. En plus, 20 % des inscrits sont des opérateurs nationaux et étrangers qui ont déposé leurs dossiers pour des projets de construction automobile, dont 5 entreprises intéressées par l’activité de construction de véhicules de tourisme, a précisé le ministre de l’Industrie. Les dossiers déposés seront soumis à l’examen pour une durée de 30 jours, a détaillé Ferhat Ait Ali Braham, soulignant qu’en cas de refus, les opérateurs concernés auront un délai de 30 jours pour formuler un recours. Insistant sur l’objectif du gouvernement d’encourager les projets de construction automobile intégrés, le ministre de l’Industrie a souligné que l’activité d’importation sera régulée de manière à alimenter le marché national et d’éviter d’éventuels dysfonctionnements, notamment la déperdition de devises.
A ce propos, M. Ait Ali Braham a expliqué que l’activité d’importation de véhicules s’effectuera sur la base des fonds propres du concessionnaire de la marque.
Le ministre n’a pas écarté la fixation de quotas pour certains modèles de véhicules dont le coût est excessif.
Dans le même contexte, le ministère de l’Industrie a dévoilé hier, dans un communiqué, le bilan détaillé de l’opération de lancement des dispositifs «construction de véhicules» et «concessionnaires de véhicules neufs» du 20 septembre 2020 au 1er octobre 2020. Dans le cadre de l’opération de préinscription aux dispositifs régissant les activités de construction de véhicules et de concessionnaires de véhicules neufs, lancée le 20 septembre de l’année en cours, le ministère de l’Industrie a enregistré, jusqu’au 1er octobre en cours, 184 préinscriptions formulées par 140 opérateurs économiques. A souligner que cette opération de préinscription est nécessaire pour l’introduction en ligne des demandes d’agrément provisoire et définitif ainsi que les demandes d’avis technique pour l’exercice des activités de construction de véhicules et/ou de concessionnaires de véhicules neufs. Dans cette même opération de préinscription, certains opérateurs ont émargé aux deux dispositifs, édictés respectivement par le décret exécutif n°20-226 fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de construction de véhicules et le décret exécutif n° 20-227 fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs. Ainsi, à la fin des deux semaines écoulées, 133 préinscriptions ont été enregistrées pour l’activité de concessionnaires de véhicules neufs (tous types confondus) et 51 préinscriptions ont été enregistrées pour l’activité de construction de véhicules (tous types confondus). Les préinscriptions au dispositif régissant les concessionnaires de véhicules neufs font ressortir 40 demandes pour l’automobile, 37 pour les motocycles, 15 pour les camions, 12 pour les engins roulants, 10 pour les tracteurs et matériels agricoles, 6 pour les bus et autocars, 5 pour le matériel de travaux publics, 4 pour les tracteurs routiers et 4 pour les semi-remorques, soit un total de 133 demandes.
Pour le dispositif régissant l’activité de construction de véhicules, 13 demandes ont été enregistrées pour l’automobile, 13 pour les motocycles, 7 pour les camions, 5 pour les tracteurs et matériels agricoles, 4 pour les bus et autocars, 4 pour les tracteurs routiers, 4 pour les semi-remorques, 4 pour les engins roulants et 1 demande pour le matériel de travaux publics, soit un total de 51 demandes. Le ministère à rappeler que l’opération de préinscription aux dispositifs régissant les activités de construction de véhicules et de concessionnaires de véhicules neufs se poursuit.

L. A. R.

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img