19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Concertations pour la formation d’un nouveau gouvernement: Tebboune reçoit le SG du FLN et des Indépendants

Les concertations politiques en vue de la formation d’un nouveau gouvernement ont début hier. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abou El Fadhl Baadji et une délégation de représentants des Indépendants conduite par Abdelwahab Aït Menguelet.

Par Aomar Fekrache

«Dans le cadre des concertations politiques élargies en vue de la formation du gouvernement, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu le secrétaire général du parti du FLN, M. Abou El Fadhl Baadji, accompagné de membres du bureau politique», a indiqué un communiqué de la Présidence de la République. M. Tebboune a également «reçu une délégation de représentants des Indépendants conduite par M. Abdelwahab Aït Menguelet composée de MM. Ali Mounsi, Saker Berri, Abdelhamid Belakhel, Benaouda Bettahar El Hadj, Abdelkader Gouri et Mme Fatma Bida», ajoute la même source. S’exprimant lors d’une conférence de presse à la fin de son entrevue avec le Président, Baadji a indiqué que son parti a reçu une offre du président de la République de participer au gouvernement. Le chef du FLN a expliqué avoir été reçu par le Président dans le cadre des concertations pour la formation d’un nouveau gouvernement, le FLN étant le premier parti au classement du scrutin. Baadji a indiqué prévoir que l’exécutif prochain soit politique, composé des partis ayant gagné aux élections législatives du 12 juin dernier. Selon lui, cette réunion sera suivie par d’autres concertations entre le chef de l’Etat et les autres formations politiques, dont le FLN, pour la formation du gouvernement. Le secrétaire général du Vieux parti a affirmé que le Président a sa conception du prochain gouvernement dans le cadre des prérogatives que lui confère la Constitution. Il a cependant assuré que le Président ne leur a communiqué aucun nom susceptible de chapeauter le Premier ministère. Abou El Fadhl Baadji était par ailleurs certain que son parti allait obtenir le plus de portefeuilles ministériels, comparativement aux autres formations politiques, étant le premier de la course aux législatives. Comme il a écarté la participation des partis ayant boycotté les élections au prochain gouvernement. De leur côté, les Indépendants, qui sont désormais la deuxième force politique au Parlement, auront leur mot à dire. En attendant de connaître à quoi va aboutir le jeu des alliances entre les différentes composantes de l’APN, les 85 députés issus de listes sans bannières politiques devraient être courtisés par différents partis, notamment ceux représentant le courant nationaliste et islamiste. Ont assisté à l’audience d’hier, M. Noureddine Bardad-Daidj, directeur de cabinet à la Présidence de la République, Mohamed El Amine Messaid, secrétaire général de la Présidence de la République et Boualem Boualem, conseiller auprès du président de la République chargé des affaires juridiques et judiciaires.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img