16.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Commerce: Vers l’ouverture d’autres lignes maritimes pour faciliter l’exportation

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a affirmé, à Sétif, que son département ministériel «planifie» l’ouverture d’autres lignes maritimes afin de faciliter aux opérateurs économiques l’exportation des produits algériens vers certains pays.

Par Farid L.
Présidant en compagnie du secrétaire général du ministère de l’Industrie, Salah-Eddine Benbrik, l’ouverture du Salon Sétif 2 de l’exportation dans la salle des expositions El Maabouda, le ministre a précisé que cette opération est menée en coordination avec le ministère des Transports et a été entamée par l’ouverture de la ligne Alger-Nouakchott (Mauritanie). Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations œuvre actuellement, a-t-il ajouté, à concrétiser les instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, d’ouvrir la ligne Alger-Dakar (Sénégal) en vue de nouvelles autres lignes, dont Alger-Dubaï (Emirats arabes-unis) et Alger-Qatar. M. Rezig a fait état d’«une entière coordination entre son secteur, le ministère des Transports et celui des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger ainsi que d’autres ministères, pour ouvrir ces lignes maritimes de sorte à offrir à l’opérateur économique algérien l’opportunité d’exporter ses produits avec aisance, à moindre coût et en moins de temps». Et d’ajouter : «Il faut prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre à nos entreprises économiques exportatrices d’avoir une part sur le marché africain qui est un marché prometteur qui attire tout le monde sans exception». Selon le ministre, «l’Algérie possède de grandes potentialités et des produits de haute qualité et cela exige de mettre la main dans la main des opérateurs économiques pour engager une nouvelle et une réelle dynamique pour l’exportation des produits à l’étranger». M. Rezig a mis en exergue, d’autre part, la ressource humaine que recèle l’Algérie, soulignant que «cette ressource permettra de réaliser une valeur de 7 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures durant l’année 2022 qui sera ainsi une année économique comme cela a été planifié par le président de la République». Il a également souligné que «la stratégie clairvoyante du président de la République a commencé à porter ses fruits en 2021», ajoutant que «les efforts seront poursuivis en 2022 pour atteindre les objectifs visés jusqu’à ce que les exportations de l’Algérie deviennent la première source de devises étrangères». Le ministre du Commerce a également considéré que le Salon de Sétif de l’exportation, qui regroupe 60 entreprises économiques, financières et d’assurances, est une opportunité pour faire connaître les produits algériens et un espace de concertation, d’échanges et de conclusion d’accords de financement ou d’exportation. Selon M. Rezig, ce salon est «une partie de la stratégie et de la politique du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations pour rapprocher les opérateurs économiques et augmenter le taux d’intégration entre eux pour favoriser la dynamique entre producteurs et exportateurs». Il a appelé, en outre, à intensifier la tenue de pareils salons nationaux et internationaux, soulignant que son département a tracé un programme de participation à plus de 50 manifestations similaires durant les années 2022 et 2023. Le Salon de Sétif de l’exportation, qui se tient du 7 au 10 mars courant sous le slogan «Sétif industries diverses, potentiel riche potentiel digne… osons l’exportation», est organisé à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie CCI-El Hidhab. Le président de la CCI-El Hidhab, Ali Mansouri, a indiqué que cette manifestation a connu la participation d’entreprises économiques publiques dans les domaines du plastique, de la céramique, de l’électroménager, des emballages, des pneumatiques, des produits cosmétiques, du bois et d’hygiène corporelle, entre autres. Le Salon de Sétif de l’exportation permettra, a-t-il ajouté, de faire connaître les potentialités et les capacités économiques de la région de Sétif et de l’Algérie en général dans le domaine de l’exportation.
F. L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img