16.9 C
Alger
jeudi 23 mai 2024

Comité monétaire et financier international: Taleb plaide pour le soutien des pays à faible revenu et l’allégement de leur dette

Le Gouverneur de la Banque d’Algérie, Salah-Eddine Taleb, a plaidé, à l’occasion de la 49e réunion du Comité monétaire et financier international tenue les 18 et 19 avril en cours à Washington, en marge des réunions de printemps du FMI et BM, pour le soutien
des pays à faible revenu et l’allégement de leur dette.

Par Salima K.
Présidant la circonscription de pays (Algérie, le Ghana, la République islamique d’Iran, la Libye, le Maroc, le Pakistan et la Tunisie), M. Taleb a estimé que la croissance des pays à faible revenus  (LICs :  Low-Income Countries), dont la plupart disposent de peu ou pas de marge de manœuvre pour les politiques économiques, est entravée par l’augmentation des paiements d’intérêts – qui ont doublé au cours des 15 dernières années – ainsi que la diminution du soutien financier extérieur, a indiqué un communiqué du ministère des Finances. «L’augmentation progressive attendue de la croissance dans les LICs dépendra de la suppression de tous les obstacles à l’investissement et à la croissance et de l’obtention d’un financement adéquat aux conditions les plus concessionnelles», a-t-il plaidé, estimant que les aides leur permettront d’atteindre leurs objectifs de développement, promouvoir l’inclusion et éradiquer la pauvreté. Evaluant la conjoncture de l’économie mondiale, le Gouverneur de la Banque d’Algérie a estimé que les risques pesant sur les perspectives mondiales sont désormais plus équilibrés qu’il y a six mois.
Il a relevé, toutefois, que les conditions financières mondiales tendues persistantes, la faible productivité et les chocs climatiques, outre les tensions géopolitiques, continuent de peser sur les perspectives de croissance à moyen terme, en particulier dans les marchés émergents et en développement, ce qui entrave, selon lui, leur accès à des niveaux de revenus plus élevés.
Par ailleurs, il a mis en avant la dynamique du marché énergétique et son impact positif sur les pays exportateurs. «La vigueur récente des marchés internationaux du pétrole et du gaz a offert une opportunité aux exportateurs d’énergie de notre région de renforcer leurs efforts à long terme visant à accroître l’épargne publique et à diversifier leurs économies», a-t-il fait valoir.
D’autre part, le Gouverneur de la Banque d’Algérie a salué les efforts déployés par le FMI pour adapter sa boîte à outils de prêts à l’évolution des circonstances et des défis. Il a exprimé, en outre, le soutien des pays qu’il représente aux travaux en cours du FMI sur le climat, la numérisation, l’égalité des sexes et la stabilité macro-financière ainsi que ses «efforts» visant à assurer la viabilité à long terme du Fonds pour la réduction de la pauvreté et la croissance et à réviser la politique de fixation des charges financières par le Fonds.
Dans son allocution, M. Taleb a également alerté sur la crise humanitaire et économique en cours provoquée par l’agression sioniste contre Ghaza.
L’agression contre Ghaza a «élargi les divisions géopolitiques et géoéconomiques qui existaient déjà en raison d’autres guerres et conflits créant des obstacles à la facilitation du commerce, à la migration et aux flux de capitaux mondiaux», a-t-il regretté, affirmant qu’«une paix durable est essentielle à la stabilité et à la prospérité mondiales».
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img