24.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Colloque conjoint algéro-égyptien: Pour des relations économiques approfondies et un investissement plus important

L’ambassade de la République arabe d’Egypte en Algérie et l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs ont souligné, hier, les efforts des deux pays visant à développer les relations économiques et augmenter l’investissement et les échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Égypte.

Par Thinhinane Khouchi

Le renforcement des relations économiques et de l’investissement de l’Égypte en Algérie était au cœur du colloque conjoint algéro-égyptien, organisé, hier, par le bureau régional de Constantine de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs (Unpe), en collaboration avec le bureau de représentation commerciale de l’ambassade de la République arabe d’Égypte en Algérie, sous le titre «Construction et énergies renouvelables en Algérie : possibilités et perspectives», et le slogan «une nouvelle économie pour une nouvelle Algérie». S’exprimant lors de cette journée , le président du bureau régional de Constantine de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs, Ben Aarab Abdellah, a indiqué que «le plan de relance économique n’est que la traduction du programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et s’est clairement inscrit dans le Plan d’action du gouvernement, récemment approuvé par les deux chambres du Parlement, prouvant par là la ferme volonté de l’Etat algérien à avancer de manière irréversible sur la voie du changement et du renouveau visant à construire une Algérie nouvelle, forte et prospère, conforme aux aspirations et aux espoirs du peuple algérien». Il a précisé que «la relance de l’économie nationale est devenue aujourd’hui une priorité, afin d’investir dans les résultats de la réforme politique que l’Algérie a connue au cours des deux dernières années, qui a contribué à renforcer la stabilité du pays, ouvrant la voie à la réforme et au renouveau économique sur la détermination de l’Etat algérien à construire une économie purement nationale, fondée sur le développement humain durable, la transition énergétique et numérique, et la protection des ressources environnementales, en faisant de 2022 une année purement économique, comme l’a dit le président de la République». Pour la réussite de ce programme prometteur, Ben Aarab a estimé que «cela nécessite un large consensus national au sein d’une approche interactive qui inclut toutes les institutions étatiques, les partenaires économiques, tous les segments de la société civile et divers acteurs». A cet effet, les investisseurs égyptiens sont invités à jouer un rôle dans la relance économique et à augmenter les investissements et échanges commerciaux, a indiqué Ben Aarab. De son côté, l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte en Algérie, Mokhtar Gamil Tawfik Warida, a affirmé que la nouvelle Egypte et l’Algérie nouvelle étaient confiantes en un partenariat stratégique fort. «On aspire à soutenir et renforcer les relations algéro-égyptiennes, notamment économiques, en insistant sur le rôle des organisations et des rassemblements d’hommes d’affaires dans les deux pays pour augmenter l’investissement et des échanges commerciaux». Enfin, précisant que l’Egypte suit de près le projet de relance économique du président de la République algérien pour l’année 2022, l’ambassadeur a exprimé son souhait d’une coproduction entre les deux pays, indiquant : «Je souhaite voir des produits coproduits entre l’Algérie et l’Egypte».
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img