25 C
Alger
mardi 20 octobre 2020

Coincés dans une baie de Tasmanie/Australie: Tentative de sauvetage de 180 cétacés

ENVIRENEMENT

Environ 90 globicéphales sont morts et 180 autres de ces cétacés sont toujours coincés dans une baie reculée de Tasmanie, dans le sud de l’Australie, selon les autorités qui ont lancé hier une opération de sauvetage particulièrement difficile. Les scientifiques ont précisé que deux importants groupes de ces mammifères marins parfois appelés «dauphins-pilotes» s’étaient échoués sur des bancs de sable de Macquarie Harbour, une baie fermée par une passe étroite sur la côte ouest, sauvage et peu peuplée, de Tasmanie. Des vidéos ont montré des mammifères se débattant pour échapper aux hauts-fonds. Des vedettes et semi-rigides de secouristes naviguaient autour pour tenter de les aider à se remettre à flot. Sur certaines photos, des secouristes en combinaison de plongée apparaissaient debout, de l’eau jusqu’à la taille, à quelques mètres des cétacés échoués. Kris Carlyon, biologiste employé par le gouvernement, a indiqué qu’environ «un tiers» des animaux étaient morts avant-hier soir, et que sauver les globicéphales encore en vie serait un «défi» qui pourrait prendre plusieurs jours, d’autant que les approcher implique nécessairement d’utiliser un bateau. Les échouages de mammifères marins sont relativement fréquents en Tasmanie, mais celui-ci est particulièrement préoccupant du fait du nombre important d’animaux concernés. Une soixantaine de personnes, dont des employés de fermes aquacoles voisines, sont impliquées dans cette opération de sauvetage qui est compliquée par le froid, l’humidité et un régime de marées irrégulier. M. Carlyon a indiqué que la plupart des globicéphales, qui sont partiellement sous l’eau, devraient pouvoir survivre plusieurs jours et que cette météo, désagréable pour l’homme, jouait cependant en faveur de ces mammifères marins. «C’est un sale temps pour les gens, mais pour les cétacés, c’est idéal, du fait de l’humidité et de la fraîcheur», a-t-il dit aux journalistes dans la localité voisine de Strahan, dans le nord de la baie. Les sauveteurs devront cependant sélectionner les animaux à sauver, en se concentrant sur ceux qui sont les plus accessibles, et ceux qui semblent en meilleure santé. La plupart des cétacés d’un groupe d’une trentaine échoués sur une plage étaient morts avant-hier. Et on estime à une soixantaine le nombre de globicéphales coincés sur les bancs de sable qui sont morts depuis lors. Karen Stockin, une spécialiste des mammifères marins à la Massey University, en Nouvelle-Zélande, a expliqué que la Tasmanie était un lieu d’échouages fréquents de globicéphales, espèce qui n’est pas considérée comme menacée. Bien que les globicéphales fassent partie des cétacés les plus résistants, les sauveteurs sont engagés dans une course contre la montre, a-t-elle ajouté.

Melissa A.

Article récent

Djerad donne aujourd’hui à Batna le coup d’envoi: Une rentrée scolaire pas comme les autres

Après plusieurs mois de confinement, les élèves reprennent aujourd'hui le chemin de l'école. Une rentrée scolaire particulière qui intervient dans une conjoncture...
--Pub--

Articles de la catégorie

Un des points essentiels du plan d’action de l’Enseignement supérieur: La carte de la formation en fonction des besoins de l’environnement socio-économique

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, a mis l'accent, avant-hier à Ouargla, sur l'importance de relier la carte de la formation...

Protection sociale des gens de mer: Vers davantage de facilités et une carte Chifa valable toute l’année

Le ministre de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, a annoncé, avant-hier depuis Tipasa, la publication d'une circulaire interministérielle avec le ministère du...

Conservation des forêts d’Ain Témouchent: Reboisement de 330 ha d’espaces forestiers

Les services des forêts de la wilaya d'Ain Témouchent ont lancé, courant octobre, l'opération de concrétisation du programme visant le reboisement de...

ONU/Climat: Les systèmes d’alerte précoce sont indispensables pour prévenir les catastrophes

Les systèmes d'alerte précoce sont indispensables pour prévenir les catastrophes liées au dérèglement climatique, ont conseillé, hier, des experts du risque et...
- Advertisement -