26.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Clôture, vendredi, du Sila 2022: Une grande affluence a été constatée

La 25e édition du Salon international du livre d’Alger a été particulière sur différents plans, selon les participants et les responsables de cet évènement.

Par Abla Selles

«Plus de 1 300 000 visiteurs ont été enregistrés jusqu’à jeudi au 25e Salon international du livre d’Alger», a annoncé le commissaire, Mohamed Iguerb, lors d’une conférence organisée le dernier jour de ce rendez-vous livresque. M. Iguerb a précisé, dans ce sens, qu’«une grande affluence a été constatée dès les premiers jours sur les différents pavillons et espaces de conférences qui ont abrité plus de 50 activités culturelles».
Cette édition numérisée a permis à «100 000 personnes de différentes wilayas, et même de Tunisie, de consulter le portail virtuel du salon et d’acquérir des livres», a-t-il souligné, ajoutant que les réseaux sociaux, particulièrement Facebook, ont connu une grande interaction, «en transmettant les festivités du salon et en fournissant des informations à la presse».
«Les réductions sur les prix des livres ont atteint jusqu’à jeudi entre 20 % et 50 %», explique M. Iguerb qui a rappelé «la participation de 1 250 maisons d’édition, dont 266 algériennes, 324 arabes et 660 étrangères, représentant 36 pays du monde entier».
Et d’affirmer que la participation de l’Italie au Sila comme invitée d’honneur «se veut une reconnaissance du soutien apporté par ce pays à l’Algérie révolutionnaire pour recouvrer sa souveraineté», et s’inscrit dans le cadre «du renforcement des relations entre les deux pays».
«Cette édition est exceptionnelle, car ayant été préparée dans un court laps de temps, sachant que la préparation du salon prend généralement une année», a-t-il dit.
Elle est également exceptionnelle de par la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, d’exonérer toutes les maisons d’édition des frais de location des stands et des taxes (…), particulièrement en la conjoncture financière difficile traversée par ces maisons d’édition suite à la pandémie du coronavirus, a-t-il ajouté.
Pour ce qui est de l’éventualité de la tenue de la 26e édition du Sila en automne prochain, le commissaire a dit ne disposer d’aucune information à ce sujet, précisant que le commissariat n’a exclu aucune maison d’édition lors de cette manifestation, aussi bien d’Algérie que de l’étranger.
Pour sa part, la directrice de l’Institut culturel italien d’Alger, Antonia Grande, a considéré que la participation de l’Italie en tant qu’invitée d’honneur du 25e Sila est «un grand honneur et témoigne de l’amitié et du respect que nous vouent nos amis Algériens», ajoutant que cette édition «était très attendue, après deux ans de pandémie».
Qualifiant la participation de son pays de «très positive», elle a fait savoir que «certaines maisons d’édition italiennes connaissaient déjà l’Algérie, alors que d’autres ont découvert un pays très important, riche et très vaste», citant des écrivains italiens ayant participé à cette manifestation, à l’instar de Bruna Bagnato.

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img