25.9 C
Alger
mardi 3 août 2021

Clôture du Festival de Cannes 2021: La Française Julia Ducournau remporte la Palme d’or avec «Titane»

Etranglée par l’émotion lors de la remise des prix, la Française Julia Ducournau a remporté la Palme d’or pour son film «Titane».

Par Abla Selles

La réalisatrice est la deuxième femme à décrocher le prestigieux prix, après Jane Campion, en 1993, pour «La Leçon de piano». Pour cette 74e édition, le jury, présidé par Spike Lee, a également récompensé l’acteur américain Caleb Landry Jones et l’actrice norvégienne Renate Reinsve.
La 74e édition du Festival de Cannes comptait pas moins de 24 films en compétition officielle. Après délibération au sein d’un lieu tenu secret, le jury, présidé par le cinéaste américain Spike Lee, premier artiste afro-américain à occuper pareille fonction, a pu lors de la cérémonie de clôture révéler son palmarès. En effet, la Palme d’or de cette édition est revenue au film «Titane» de Julia Ducournau. C’est un vrai évènement en couronnant Julia Ducournau et son œuvre furieusement contemporaine, «Titane», déclarent les critiques de cinéma. Julia Ducournau est devenue la deuxième réalisatrice de l’histoire du Festival à recevoir la Palme d’or. Vingt-huit ans après «La Leçon de Piano» de Jane Campion, première réalisatrice primée, le jury présidé par Spike Lee vient récompenser la benjamine de la compétition (37 ans).
Le Grand Prix du Festival est revenu au long-métrage «Un héros» d’Asghar Farhadi, ex æquo avec «Compartiment n° 6», de Juho Kuosmanen.
Le Prix du scénario a été décerné à Ryusuke Hamaguchi et Takamasa Oe, pour «Drive My Car».
Le Prix de la mise en scène est revenu à Leos Carax pour son film projeté lors de l’ouverture de ce Festival, «Annette».
L’acteur Caleb Landry Jones a reçu lui aussi le Prix d’interprétation masculine pour son rôle dans le film «Nitram». La jeune actrice Renate Reinsve a reçu quant à elle le Prix d’interprétation féminine pour son rôle dans «Julie» (en 12 chapitres).
Le jury a choisi de donner son Prix au film «Le Genou» d’Ahed de Nadav Lapid, ex æquo avec «Memoria», d’Apichatpong Weerasethakul.
La Palme d’or d’honneur est revenue à Marco Bellocchio.
«Tous les corbeaux du monde» de Tang Yi, a reçu la Palme d’or du court-métrage.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img