16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Clôture du 31e Sommet arabe: La cause palestinienne au centre de la « Déclaration d’Alger »

La 31e session du Sommet arabe d’Alger a été sanctionnée par la « Déclaration d’Alger », lue en séance de clôture par le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, Nadir Larbaoui.

Par Aomar Fekrache

Des points important liés à la conjoncture régionale et internationale ont été contenus dans le document final. Les dirigeants arabes se sont, notamment, dits  » conscients de la conjoncture délicate et des développements effrénés sur la scène internationale et des signes de l’état actuel de polarisation qui augurent d’une reconfiguration des rapports de force, avec tous les dangers que cette situation fait peser sur notre sécurité nationale…  » et d’évoquer  » l’impératif de fédérer  » les efforts pour préserver les intérêts communs. Le premier point de la « Déclaration d’Alger », concerne la cause palestinienne. L' » importance de la centralité de la cause palestinienne, du soutien absolu aux droits inaliénables du peuple palestinien, y compris son droit à la liberté, à l’autodétermination et à l’établissement de l’Etat de Palestine indépendant, pleinement souverain sur les lignes du 4 juin 1967, avec Al Qods Est pour capitale  » a été réaffirmé. A cela s’ajoute  » le droit au retour et à l’indemnisation des réfugiés palestiniens « . Les Etats arabes ont exprimé aussi leur  » attachement à l’Initiative arabe de paix de 2002, avec tous ses éléments et priorités « . La poursuite des efforts visant à protéger la ville d’Al-Qods occupée et ses lieux saints, la levée du blocus israélien imposé à la bande de Ghaza et la condamnation de l’usage de la force par l’occupation contre les Palestiniens. Comme il a été question de l’adoption et soutien à l’approche de l’Etat de Palestine pour obtenir la qualité de membre à part entière aux Nations Unies. Aussi, un hommage a été rendu, aux efforts arabes déployés pour l’unification des rangs palestiniens, et à la signature par les frères palestiniens de la « Déclaration d’Alger », issue de la « Conférence d’unification des rangs pour l’unité nationale palestinienne », tenue à Alger du 11 au 13 octobre 2022 et nécessité de conjuguer les efforts des pays arabes pour accélérer la réalisation de cet objectif noble, notamment à travers l’accompagnement des frères palestiniens pour concrétiser les étapes convenues dans la Déclaration susmentionnée. Au sujet de la conjoncture qui prévaut dans le monde arabe, il a été convenu le  » renforcement de l’action arabe commune pour protéger la sécurité nationale arabe dans son concept global et sous toutes ses dimensions politique, économique, alimentaire, énergétique, hydrique et Environnementale « . Les Etats arabes ont exprimé le  » rejet de toute forme d’ingérence étrangère dans les affaires internes des pays arabes et attachement au principe des solutions arabes aux problèmes arabes à travers le renforcement du rôle de la Ligue arabe « . Un soutien et solidarité ont été par ailleurs exprimés à l’endroit de pays arabe en crise. La Déclaration a relevé également la  » nécessité de créer une zone dénucléarisée et exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient, conformément aux références convenues, et d’inviter toutes les parties concernées à rejoindre et mettre en œuvre le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), qui demeure la pierre angulaire du Système mondial de non-prolifération nucléaire « . Au sujet du renforcement et la modernisation de l’action arabe commune, un engagement a été exprimé  » à la poursuite du processus de renforcement et de modernisation de l’action arabe commune « . Ainsi, il a été question de  » valoriser les propositions constructives  » présentées par le Président Tebboune  » pour l’activation du rôle de la Ligue arabe en matière de prévention et de règlement des conflits, en sus de la consécration de la dimension populaire et le renforcement de la place des jeunes et de l’innovation dans l’action arabe commune « .  » S’engager à multiplier les efforts pour la concrétisation du projet d’intégration économique arabe  » a été parmi les points retenus. La « Déclaration d’Alger », s’est penchée par ailleurs, sur les relations avec les pays du voisinage et les Partenariats, ainsi que la situation internationale. A ce propos, il a été affirmé, entre autres,  » l’importance de la participation des pays arabes dans la définition des contours du nouvel ordre mondial post-Covid-19 et guerre en Ukraine, en tant que bloc harmonisé « .

A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img