22.9 C
Alger
mercredi 29 mars 2023

Circulation difficile sur des axes routiers: De la pluie, de la neige et des tracas

Le mauvais temps persiste depuis plus d’une semaine, avec ses fortes chutes de pluie et surtout ses désagréments pour les usagers de la route en raison d’importants cumuls des eaux sur les axes routiers. La neige est même tombée sur les hauteurs de Tizi-Ouzou et de Bouira.
Après un été très chaud, marqué par des incendies qui ont ravagé des forêts entières du pays, notamment en Kabylie, le mauvais temps s’est installé depuis quelques jours. Si les pluies automnales sont bénéfiques et salvatrices pour l’agriculture et la reconstitution des réserves d’eau du pays, après une sécheresse qui a trop duré, les premières pluies ont provoqué des inondations meurtrières, comme ce fut le cas fin octobre à Alger, où trois personnes ont été emportées par les eaux.
Ces pluies ont comme d’habitude perturbé le trafic automobile au niveau de plusieurs axes routiers où d’énormes embouteillages se sont formés. Ces pluies rendent dangereuse la conduite sur les routes et les autoroutes du pays et le risque d’accidents meurtriers est très élevé. Les routes deviennent glissantes et impraticables sur plusieurs axes avec une visibilité réduite.
Les images et vidéos publiées sur les réseaux sociaux, notamment par la page spécialisée Info Trafic Algérie, montrent une perturbation de la circulation sur plusieurs axes routiers, notamment au niveau du stade 5-Juillet, de la trémie Ain Allah vers Ben Aknoun, au niveau de Qahwet Chargui, Staouali vers Bridja, etc., en raison du niveau d’eau élevé sur la route. Le site rappelle aux usagers des axes de la capitale de la formation de flaques d’eau sur les mêmes routes, là où sont enregistrées des perturbations de la circulation et les appelle à être patients et prudents et évitez l’aventure dans ces circonstances.
Cette période de l’année est toujours synonyme de tracas et de désagréments avec le spectre des inondations qui met plusieurs villes du pays en danger. Les dernières pluies, pourtant très attendues, ont malheureusement, une fois de plus, mis à nu les défaillances et le travail bâclé des collectivités locales. Quelques heures d’averses ont suffi pour inonder plusieurs villes, des demeures et des écoles et bloquer de grandes artères.
La Gendarmerie nationale a rappelé, sur son compte Facebook, aux automobilistes l’obligation d’allumer les feux de position avant en temps de pluie. Ne pas se conformer à cette règle de loi est considéré comme une infraction au code de la route. L’auteur de l’infraction se verra infliger de lourdes sanctions, notamment le retrait immédiat de son permis pour une période de 3 mois et une amende de 2 000 DA, rappelle encore la GN sur sa page Facebook «Tariki».
Depuis quelques jours, les pluies s’abattent sur plusieurs régions du pays et vont encore durer jusqu’à ce soir. En effet, les services de Météo Algérie on fait état, hier, dans un bulletin météo spécial (BMS), de la poursuite de fortes précipitations, parfois sous forme d’orages, sur plusieurs wilayas du nord du pays. Les wilayas de Skikda, Jijel, Béjaia, Tizi Ouzou, Boumerdès, Alger, Tipaza, Chlef, Relizane, Tissemssilt, Ain Defla, Médéa, Blida, Bouira, Bordj Bou Arréridj, Sétif, Mila, sont placées en vigilance «orange». La validité du BMS devra s’étaler au moins jusqu’à aujourd’hui. La quantité de pluie estimée durant la validité de ce BMS devrait varier entre 40 et 60 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 80 mm sur les wilayas côtières. Les wilayas du Sud ne sont pas épargnées par ces perturbations. Une activité pluvio-orageuse affecte depuis hier la wilaya d’Illizi, avec des quantités de pluie pouvant atteindre localement les 40 mm. Une amélioration progressive est, par ailleurs, attendue à partir de ce soir ou demain, précise la même source.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img