22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Circonstances

Une fois n’est pas coutume, la diplomatie américaine a offert son soutien cette semaine à la famille de la journaliste palestinienne, Shireen Abu Akleh, tuée il y a quelques jours, vraisemblablement par un tir de sniper israélien. En effet, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, s’est entretenu avec la famille de la journaliste palestino-américaine après avoir critiqué l’intervention de la police israélienne lors de ses obsèques, a déclaré, hier, un responsable. Au cours d’un appel téléphonique passé samedi durant son trajet en avion vers Berlin, Antony Blinken a présenté ses «profondes condoléances» aux membres de la famille de Shireen Abu Akleh, a indiqué un responsable du département d’État. Antony Blinken a offert le soutien des diplomates américains à Jérusalem à la famille de la journaliste, qui possédait également la citoyenneté américaine, selon la même source. Le chef de la diplomatie américaine «a pris note de l’ensemble du travail journalistique de Shireen Abu Akleh et de l’importance d’une presse libre et indépendante», a ajouté le responsable sous couvert de l’anonymat. Mercredi, cette reporter d’Al Jazeera, la chaîne de télévision pan-arabe du Qatar, a été tuée d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. Elle portait un gilet pare-balles siglé «presse» et un casque de reportage. Lors de ses funérailles vendredi, des policiers israéliens armés de matraques ont tenté de disperser une foule brandissant des drapeaux palestiniens. Le cercueil a failli tomber des mains des porteurs mais a été rattrapé in extremis. Antony Blinken s’était auparavant déclaré «profondément troublé par l’intrusion de la police israélienne lors des obsèques de la journaliste» et le département d’État avait demandé instamment une enquête transparente sur les conditions de sa mort. Reste à voir désormais si ces propos seront suivis d’effets et si les diplomates américains suivront ce dossier de près ou si, comme souvent, une fois l’émotion passée, les circonstances exactes de la mort de la journaliste seront enterrées par les autorités israéliennes, qui ont été critiquées de toutes parts la semaine dernière pour les dérapages de leurs soldats et de leurs policiers.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img