4.9 C
Alger
samedi 28 janvier 2023

Cinq quintaux de kif traité saisis en une semaine: La drogue marocaine envahit l’Ouest algérien

La consommation de la drogue, sous toutes ses formes, est un fléau qui progresse à un rythme hallucinant en Algérie. La sonnette d’alarme a plusieurs fois été tirée par différents organismes aussi bien sécuritaires que socio-éducatifs. Le phénomène touche toutes les couches sociales, sans distinction aucune, et prend des proportions inquiétantes. L’Algérie mène une guerre sans merci contre cette nouvelle forme de terrorisme, et les forces sécuritaires resserrent l’étau sur les trafiquants de drogue marocains qui se sont organisés en bandes, visant à noyer le pays dans la drogue. Les quantités de résine de cannabis et d’autres stupéfiants saisis par les services concernés ne cessent d’augmenter et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Des tentatives d’introduction de plus de cinq quintaux de kif traité via les frontières avec le Maroc ont été mises en échec par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué un bilan opérationnel rendu public, hier, par le ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans la dynamique des efforts soutenus de la lutte antiterroriste et contre la criminalité organisée multiforme, des unités et des détachements de l’Armée nationale populaire ont exécuté, durant la période du 21 au 27 décembre 2022, plusieurs opérations ayant abouti à des résultats de qualité qui reflètent le haut professionnalisme, la vigilance et la disponibilité permanente de nos Forces armées à travers tout le territoire national», précise la même source. «Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et en continuité des efforts soutenus visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays, des détachements combinés de l’ANP ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité lors d’opérations exécutées à travers les Régions militaires, 33 narcotrafiquants et mis en échec des tentatives d’introduction d’immenses quantités de drogues provenant des frontières avec le Maroc, s’élevant à 5 quintaux et 31 kilogrammes de kif traité, tandis qu’ils ont saisi 342 grammes de cocaïne et
162 972 comprimés psychotropes», note la même source. Par ailleurs, les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale de la commune de Chechar (Khenchela) ont réussi à saisir 14 760 capsules de comprimés psychotropes au village de «Siyar», selon ce corps de sécurité. L’opération a été menée suite à l’exploitation d’informations reçues par des éléments de cette brigade, faisant état de l’activité d’un groupe de criminels dans le trafic et la commercialisation de substances psychotropes dans le territoire de compétence, a indiqué la cellule d’information et de communication de ce corps sécuritaire. A cet effet, un plan a été mis en place avec l’installation d’un barrage de sécurité dans la zone de «Siyar», dépendant de la commune de Chechar, ayant permis le contrôle de la voiture suspecte transportant deux personnes, a fait savoir la même source. La fouille du véhicule a permis la découverte de 14 760 capsules de substances psychotropes, cachées à l’intérieur du coffre arrière de cette voiture. Le véhicule utilisé dans cette opération a été saisi, tandis que les deux personnes impliquées dans cette affaire ont été transférées au siège du service concerné afin de compléter les enquêtes engagées, ont ajouté les services du même corps. Après le parachèvement des procédures nécessaires, un dossier pénal a été établi à l’encontre des personnes mises en cause pour «possession et commercialisation des produits pharmaceutiques à usage psychotrope». Les mis en caus ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal à compétence territoriale.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img