3.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

Cinéma: Le Festival de Cannes lutte contre son image de «festival de boomers»

Remplacer Canal+ par France Télévision et Brut pour diffuser ses cérémonies d’ouverture et de clôture, sceller un partenariat avec le réseau social préféré des ados et paradis de la vidéo ultra-courte TikTok… «C’est clairement un nouveau positionnement pour rajeunir l’image de marque du festival pour ne pas en faire un événement de boomers», commentait pour Le HuffPost Chloé Delaporte, enseignante-chercheuse en socio-économie du cinéma et de l’audiovisuel à l’université Paul-Valéry de Montpellier.
Tandis que le cinéaste suédois Ruben Östlund présentait en compétition «Triangle of Sadness» (Sans filtre, en VF), une satire jouissive sur un couple d’influenceurs embarqués à bord d’une croisière de luxe où rien ne se passe comme prévu, des scènes pas si éloignées se jouaient dans la vraie vie.
À quelques dizaines de kilomètres du Palais des Festivals, le réseau social Instagram avait investi pour deux jours l’une des demeures les plus chères d’Europe: le Palais Bulles de Pierre Cardin, OVNI architectural imaginé par l’architecte hongrois Anti Lovagg à la fin des années 1970. Dans les innombrables pièces ou sur les terrasses de ce lieu complètement insolite, plus de 300 influenceurs venus du monde entier rivalisaient de selfies et de vidéos. Qui toutes, forcément, ont fini en stories et en albums sur le réseau social sans trop de rapport avec le 7e art d’ailleurs. Après avoir bazardé son partenariat historique avec Canal+ au profit d’un attelage surprenant entre le service public (France Télévision) et le média en ligne Brut, le Festival de Cannes avait aussi surpris en scellant un partenariat avec TikTok. Sauf que pour sa première sur le tapis rouge, la génération «TikTok» était privée de smartphones puisqu’une des règles d’or du festival interdit les photos ou selfies sur les marches, réservées aux photographes professionnels. Si Omar Sy s’est octroyé un passe-droit le soir de la projection de «Top Gun : Maverick», les jeunes créateurs ont dû se contenter de partager les coulisses de leur préparation et les autres moments de l’effervescence cannoise. Et le tout nouveau jury TikTok a, lui aussi, été perturbé. À la veille de récompenser les meilleures vidéos de 30 secondes à 3 minutes, Rithy Panh, cinéaste franco-cambodgien et président du jury, démissionnait, évoquant l’insistance de la plateforme à imposer ses suggestions.
«Je crois que TikTok a compris ce qu’était un jury et ils ont décidé de faire un pas en arrière et nous offrir notre indépendance», confiait finalement le réalisateur au HuffPost en réintrégrant le jury. Mais si la cérémonie de remise de ces Palmes TikTok a finalement bien eu lieu, ce fut en l’absence remarquée de Thierry Frémeaux, le directeur général du Festival de Cannes, dont la présence avait pourtant été annoncée depuis des semaines.
R. I.

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img