26.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Cinéma à Mostaganem: Sept œuvres nationales et historiques à l’affiche

Une projection de sept œuvres cinématographiques nationales et historiques est programmée à la salle de cinéma «Mohamed-El-Habib-Hachelaf» de Mostaganem, a-t-on appris, samedi, auprès de la Direction de la culture et des arts de la wilaya. La même source a indiqué que le programme de projections de ces sept œuvres, devant s’étendre du 14 au 20 août en cours, s’inscrit dans le cadre des festivités célébrant le 60e anniversaire de l’indépendance et le double anniversaire de l’offensive du Nord-Constantinois et du Congrès de la Soummam (20 août 1955 et 1956).
Seront ainsi projetés les films «El Bir» (Le puits) du réalisateur Lotfi Bouchouchi, «Héliopolis» du réalisateur Djaafer Kacem et «Lotfi» du grand réalisateur Ahmed Rachedi, selon la Direction locale de la culture et des arts.
Le public sera également au rendez-vous à la salle de cinéma (ex-Afrique), laquelle projettera les films «Akher Zaman» (Jusqu’à la fin des temps) de la réalisatrice Yasmine Chouikh, et «El Hayat min baad» (La vie d’après) du réalisateur Anis Djaad, «Harraga Blues» de Merzak Allouache et «Hors-la-loi» du réalisateur Rachid Bouchareb.
La Direction de la culture et des arts de Mostaganem a anticipé le lancement effectif des activités au niveau de cette salle, entrée récemment en service, en organisant une rencontre participative avec des figures de la Culture et de la société civile, pour la mise sur pied d’un programme de manifestations culturelles et artistiques au niveau de cette structure et mettre à contribution les jeunes versés dans le domaine de la production cinématographique et de l’audiovisuel. La rencontre a été couronnée, selon la même source, par la création d’un groupe «Les Amis de la salle de cinéma El-Habib-Mohamed-Hachelef», pour le lancement d’un site sur Facebook, dans le but d’accompagner différentes activités pilotées à l’avenir par l’Office national de la culture et des arts.
Réalisée durant la période coloniale française, la salle a commencé la diffusion cinématographique en févier 1956. Elle constitue alors la plus grande salle en Algérie d’une capacité de 1 700 places et dotée du plus grand écran dans le continent africain, de 20 mètres de long et de 8 m de large. La diffusion cinématographique a continué après l’indépendance avant que la salle ne soit fermée durant 20 années, a-t-on rappelé. La salle a fait l’objet de travaux de rénovation pour près de 190 millions DA, portant sur divers volets avant son inauguration le 5 juillet dernier, a fait savoir la Direction de la culture et des arts de la wilaya de Mostaganem.
F. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img