26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Chlef : Examen de la possibilité de création d’une faculté de médecine

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a révélé, mardi à Chlef, l’installation d’une commission, par son département ministériel, pour examiner la possibilité de création d’une faculté spécialisée en médecine dans cette wilaya, au titre des efforts de soutien de la recherche scientifique et de la diversification des spécialités de l’enseignement supérieur.

Par Siham B.

«Une commission spéciale a été installée pour examiner la possibilité de concrétisation de ce projet de faculté qui requiert une étude approfondie afin de garantir une formation de qualité pour l’étudiant, tout au long de son cursus universitaire», a déclaré le ministre, en réponse à une question de la presse relative à un projet de faculté de médecine à Chlef, en marge de l’inauguration du nouveau pôle universitaire d’El Hosnia. M. Benziane a, néanmoins, insisté sur l’impératif, pour la wilaya de Chlef, de disposer d’un Centre hospitalo-universitaire parallèlement à la concrétisation du projet de faculté de médecine, afin que l’«étudiant ne se retrouve pas contraint de se déplacer vers les wilayas voisines disposant d’établissements hospitaliers universitaires, pour poursuivre son cursus, après seulement une ou deux années d’études à l’université de Chlef», a-t-il observé.
A noter que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a procédé à l’inauguration d’un nouveau pôle universitaire à «El Hosnia», d’une capacité d’accueil de 6 000 places pédagogiques, dans différentes spécialités.
A la mise en service de ce nouveau pôle, à la rentrée universitaire prochaine, le nombre d’étudiants de l’université de Chlef sera porté à 38 000 inscrits dans différentes spécialités, contre 26 300 actuellement.
Sur place, M. Benziane s’est félicité des «normes de réalisation de cet établissement et de ses structures garantissant le confort nécessaire, tant à l’étudiant qu’à l’enseignant, notamment concernant les laboratoires de recherche et les bureaux destinés aux enseignants universitaires», a-t-il assuré. Selon les explications fournies au ministre, ce nouveau pôle universitaire compte trois facultés, à savoir la faculté des sciences humaines et d’anthropologie (3 000 places pédagogiques), la faculté des sciences économiques et de gestion (1 000 places) et la faculté des sciences exactes et de l’informatique (2 000 places).
Ce pôle, qui entrera en activité à la prochaine rentrée universitaire, est doté, en outre, de deux résidences universitaires comptant respectivement 1 500 et 2 000 lits, alors que le siège actuel de la faculté des sciences économiques et de gestion, sis à la cité «Essalam» du centre-ville de Chlef, sera destiné à abriter le projet de la ville scientifique, est-il signalé.
S’agissant de l’amélioration de la situation des résidences universitaires, M. Benziane a affirmé que la stratégie de son département ministériel est axée actuellement sur l’«amélioration de la gouvernance de la résidence universitaire, à moyen terme, au regard des études et diagnostics réalisées dans le domaine», a-t-il dit, soulignant que «25 % des résidences universitaires sont dans un mauvais état, tandis que le reste se trouve dans un bon état». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a poursuivi sa visite à Chlef, avec la tenue d’une rencontre avec les membres de la famille universitaire locale, à la salle des conférences du pôle universitaire d’Ouled Farés.
S. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img