21.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Chine: Le FMI met en garde contre une reprise déséquilibrée

La reprise économique en Chine est bien avancée, mais déséquilibrée, selon le Fonds monétaire international (FMI), qui met en garde contre l’incertitude politique liée au durcissement des mesures à l’encontre du secteur technologique et le ralentissement de la productivité.

Par Samia Y.

Une base de comparaison moins favorable ainsi qu’une consommation faible et des vents contraires provenant d’investissements immobiliers en baisse seront les principaux freins à la croissance en 2022, selon un rapport du FMI publié dans le cadre des consultations de 2021 au titre de l’article IV.
«La reprise de la Chine est bien avancée, mais elle manque d’équilibre et son élan s’est ralenti», indique le rapport, citant l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les dépenses de consommation et le ralentissement du marché immobilier à la suite d’un assouplissement monétaire accru.
Le FMI prévoit que la deuxième plus grande économie du monde connaisse une croissance de 4,8% en 2022 et de 5,2% en 2023, contre 8,1% l’an dernier.
Le rapport souligne également une vague de mesures réglementaires «vraisemblablement non coordonnées» à l’encontre des géants technologiques et d’autres secteurs – considérées sur le marché comme «une atteinte au rôle des entreprises privées».
Selon le FMI, ces réformes pourraient favoriser la croissance, mais peuvent nuire au sentiment du marché, ce qui pourrait à son tour faire baisser les investissements. L’organisme demande une plus grande transparence et prévisibilité.
Le FMI appelle également à des mesures garantissant une concurrence loyale entre les entreprises privées chinoises et les entreprises d’État, précisant que ces réformes sont nécessaires face au ralentissement de la croissance de la productivité.
Les autorités chinoises ont déclaré que les «pressions externes de découplage ajoutent des vents contraires critiques à la croissance de la productivité, justifiant la prééminence des entreprises d’État dans les secteurs stratégiques», selon le rapport. Pékin a mis en garde contre les dangers d’une séparation des économies américaine et chinoise, dans un contexte de tensions accrues entre les deux pays.

Le commerce des services en hausse de 16,1% en 2021
Le commerce des services de la Chine a augmenté de 16,1% sur un an pour atteindre près de 5.300 milliards de yuans (environ 831,42 milliards de dollars), a indiqué hier, le ministère du Commerce chinois. Sur ce total, les exportations de services ont dépassé 2.540 milliards de yuans, soit une hausse de 31,4% en glissement annuel. Quant aux importations de services, elles ont atteint 2.750 milliards de yuans, en hausse de 4,8% sur un an, a précisé la même source.

Nouvelles règles pour mieux réguler les prêts à l’étranger
Les régulateurs financiers chinois ont publié de nouvelles règles sur les prêts à l’étranger par les banques nationales pour faciliter l’usage du renminbi dans ces affaires et écarter les risques dans l’utilisation transfrontalière des capitaux. Un cadre politique unifié couvrant à la fois les prêts à l’étranger en renminbi et en devises étrangères sera établi, selon le document conjointement publié par la Banque populaire de Chine et l’Administration d’Etat des changes.A partir du 1er mars, ces nouvelles règles permettront d’élargir le champ d’activité des prêts en renminbi, d’inclure les flux transfrontaliers des prêts à l’étranger dans le cadre de la politique macro-prudentielle et de clarifier les exigences dans l’utilisation des prêts à l’étranger. Selon les autorités, la nouvelle politique améliorera les services internationaux des banques nationales, poussera le financement transfrontalier à mieux soutenir l’économie réelle et facilitera les échanges et les investissements transfrontaliers. Les nouvelles règles auront une période de transition de trois mois.
S. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img