15.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Chef du bataillon de la wilaya III: Le colonel Amira Bouaouina n’est plus

L’officier de l’ALN, le colonel Amira Bouaouina est mort avant-hier à l’âge de 92 ans. Le défunt a été enterré hier après-midi au cimetière Boucherba d’Ihaddaden, commune de Béjaïa devant sa famille, ses proches et des centaines de personnes venus l’accompagner à sa dernière demeure. Amira Bouaouina était capitaine au sein de l’ALN. Il est l’une des figures historiques les plus en vue de la guerre de libération nationale au niveau de la wilaya III. Il né le 24 Août 1932 et a rejoint l’ALN en 1956. Il a participé à plusieurs embuscades menées contre l’armée coloniale notamment, au niveau de la wilaya 3 historique. Il a réussi à neutraliser lors d’une embuscade tendue à un convoi d’un détachement de l’armée coloniale plusieurs miliaires dans la région Sidi-Aïch. Il était le bras droit des commandants de la wilaya III historique en l’occurrence, les colonels Amirouche Aït Hamouda et Mohand Oulhadj (de son vrai nom Akli Mokrane). Il a été nommé chef du 1er bataillant de la wilaya III. Après l’indépendance, Amira Bouaouina a été désigné commandant de secteur dans plusieurs wilayas du pays notamment, à Mascara, Saïda et Ouargla. Le défunt part et avec lui un pan de l’histoire et également pleine de secrets avec lui notamment la mort du commandant de la wilaya III le colonel Amirouche et d’autres chefs de la révolution. Pour rappel, Ernesto Guevara, plus connu comme  » Che Guevara  » ou  » le Che « , révolutionnaire argentin très connu dans le monde est venu en 1963 dans la région pour rencontrer Amira Bouaouina et ses quelques hommes qui étaient alors toujours en vie et visiter les lieux ou des embuscades avaient été menée par son bataillant.

H. Cherfa

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img