22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Changes: La Bourse de Tokyo reste craintive avant la réunion de la Fed

Des responsables libanais ont entamé lundi, après plusieurs retards, des pourparlers avec le Fonds monétaire international (FMI) sur des mesures de soutien visant à sortir le pays de la pire crise économique de son histoire. «Nous espérons que les négociations seront conclues le plus tôt possible, mais étant donné la complexité des questions, il est possible que d’autres cycles aient lieu», a déclaré le vice-Premier ministre, Saadé Chami, qui dirige la délégation libanaise, selon un communiqué officiel. Les pourparlers se déroulent en ligne en raison de la pandémie. Le Liban espère obtenir un plan de sauvetage financier pour relancer une économie à la dérive depuis deux ans. L’Etat a fait défaut sur sa dette souveraine en 2020, une première dans son histoire. La monnaie a perdu environ 90 % de sa valeur sur le marché noir et quatre Libanais sur cinq vivent désormais en dessous du seuil de pauvreté, selon l’ONU, une paupérisation accélérée notamment par une inflation à trois chiffres. Malgré le déclin social et économique choquant du pays, la classe dirigeante a continué de bloquer les réformes auxquelles les donateurs étrangers ont conditionné leur aide. Selon Riad Salamé, le gouverneur de la Banque centrale, le Liban aurait besoin «de 12 à 15 milliards de dollars pour relancer son économie».

Le FMI approuve une aide de 455 millions de dollars en faveur du Congo-Brazzaville
Le Fonds monétaire international a annoncé, lundi, la validation d’un nouveau prêt triennal de 455 millions de dollars en faveur du Congo-Brazzaville, avec le décaissement immédiat de 90 millions de dollars. Un accord de principe avait été annoncé début novembre. Le prêt est accordé au titre du dispositif dit de facilité élargie de crédit (FEC) qui fournit une aide financière aux pays connaissant des difficultés prolongées de balance des paiements.
G. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img