14.9 C
Alger
jeudi 8 décembre 2022

Changes La Bourse de Tokyo démarre dans le rouge, la Fed et la Chine pèsent

La Bourse de Tokyo partait en repli hier matin, affaiblie notamment par la séance très mitigée de Wall Street vendredi dernier, dont les valeurs technologiques ont continué de souffrir de la perspective d’un resserrement monétaire plus agressif de la Fed.
L’indice vedette Nikkei perdait 0,46 % à 26 861,60 points vers 00h40 GMT et l’indice élargi Topix cédait 0,27 % à 1 891,60 points.
La tech comptait parmi les secteurs d’activité les plus à la peine sur le Nikkei, lestée par le recul marqué de l’indice Nasdaq à New York vendredi sur fond des craintes liées à la Fed.
Les inquiétudes liées à l’impact économique de la crise sanitaire en Chine, avec le confinement strict de Shanghai qui perdure actuellement, pesaient aussi sur les échanges à Tokyo.
Les cours du pétrole repartaient en nette baisse hier matin en Asie, l’aggravation de la crise sanitaire en Chine attisant des craintes sur la demande du premier importateur mondial de brut. Vers 00h30 GMT, le prix du baril de WTI américain cédait 1,32 % à 96,96 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord perdait 1,30 % à 101,44 dollars.
Au niveau des devises, le yen reculait par rapport au dollar, qui valait 124,47 yens vers 00h30 GMT contre 124,34 yens vendredi à 21h00 GMT.
L’euro, qui profitait des résultats du premier tour de la présidentielle française conformes aux attentes dimanche, avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés dans l’ordre pour le second tour, grimpait à 135,49 yens vers 00h40 GMT contre 135,24 yens en fin de semaine dernière.
La monnaie européenne montait aussi légèrement face au billet vert, à un euro pour 1,0884 dollar contre 1,0877 dollar vendredi à 21h00 GMT.
Younès B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img