16.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

C’est parti pour une nouvelle année scolaire : Moins de surcharge des classes et plus de tablettes

Le jour J est enfin arrivé pour les près de 11 millions d’élèves. En effet, le coup d’envoi de l’année scolaire a été donné hier depuis Djanet, par le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, qui a assuré que «malgré le retour au système d’enseignement habituel, les classes ne seront pas surchargées. Chaque élève aura sa place et les tablettes numériques vont contribuer à l’allègement du cartable et la facilitation de l’apprentissage».

Par Thinhinane Khouchi

Après deux années de pandémie Covid-19, cette rentrée scolaire 2022-23 sera marquée par le retour au système d’enseignement habituel et l’introduction de nouveautés dans les cycles primaire et secondaire. Le secteur de l’Education nationale a accueilli, hier, 10 977 642 élèves, dont 425 625 qui ont rejoint les bancs de l’école pour la première fois, soit une hausse de près de 4,3 %. Lors de cette première journée, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a donné le coup d’envoi officiel de l’année scolaire 2022-2023 depuis l’école primaire «Lalla-Fatma- N’Soumer», dans la wilaya de Djanet. Le ministre était accompagné du wali de Djanet, Abdellah Chaieb Eddour, et des autorités civiles et militaires de la wilaya. Le ministre de l’Education nationale a assisté aux côtés des élèves au cours inaugural dont le thème, «Une rentrée dans un environnement propre» arrêté par la tutelle, a porté sur l’importance de la préservation de cet aspect dans le quotidien de l’individu et de la société. Lors d’un point de presse, le ministre a indiqué que le retour au système d’enseignement habituel ne risque pas d’engendrer une surcharge des classes, affirmant que le problème «avait été résolu avec les moyens disponibles». Précisant que ce phénomène n’était pas aussi grave que ce que l’on rapporte, le ministre a souligné que «la majorité des écoles travailleront confortablement». «Vous allez constater de visu que le problème de surcharge des classes est sous contrôle. Tous nos élèves rejoindront les classes sans exception aucune», a-t-il ajouté, soutenant que la surcharge «est relative et très peu d’écoles en pâtissent». «Certains cas de surcharge ont été résolus en coordination avec les walis et grâce au recours à d’autres établissements», a-t-il fait savoir. Il a expliqué, dans le même cadre, que des établissements éducatifs avaient été confrontés à la surcharge en raison de la faible cadence de réalisation des infrastructures, induite par la pandémie Covid-19. Et d’annoncer, à ce titre, «la réception, à l’occasion de la nouvelle année scolaire, de 413 établissements éducatifs de base (268 primaires, 85 CEM et 60 lycées), outre la création de 1 597 classes d’extension». Concernant les tablettes numériques, le ministre a indiqué que «plus de 1 600 écoles bénéficieront de tablettes numériques», précisant que cette procédure contribuera à l’allégement du cartable mais également la facilitation de l’apprentissage. Belabed a indiqué que «le projet se poursuivra jusqu’à ce que tous les établissements d’enseignement soient dotés de tablettes numériques». À ce propos, le premier responsable du secteur de l’Education a souligné le rôle et les efforts du Trésor et de l’État dans la fourniture de ces tablettes, remerciant les apports «symboliques» de Sonatrach qui a participé à l’effort. Par ailleurs, assistant à une partie du premier cours de langue anglaise, matière introduite en 3e année primaire à partir de cette année, le ministre a indiqué que plus de 20 000 écoles ont bénéficié du livre d’anglais, précisant qu’il est disponible dans toutes les écoles, sans exception, afin d’enseigner la langue anglaise, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Il a ajouté que des experts et des spécialistes avaient assuré l’encadrement et la formation des professeurs d’anglais. Dans le cadre de la politique solidaire de l’Etat, Belabed a annoncé, hier, que le taux de versement de la prime de scolarité de 5 000 DA a atteint les 97 %. Par ailleurs, le ministre a plaidé par la même occasion à l’ouverture des cantines scolaires dès les premiers jours de la rentrée et à une meilleure prise en charge des enfants aux besoins spécifiques.

Le Président Tebboune souhaite la réussite aux élèves et à la communauté éducative
«Je souhaite toute la réussite à nos élèves à l’occasion de la rentrée scolaire. C’est désormais l’heure du travail et du sérieux. Tous mes vœux de réussite à vous tous, ainsi qu’à la communauté éducative», a tweeté, hier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion de la rentrée scolaire 2022/2023.

Enfants aux besoins spécifiques : Krikou supervise le lancement de l’année
scolaire
C’est depuis Tlemcen que la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a supervisé, hier, la cérémonie d’ouverture de la nouvelle année scolaire 2022-2023 des élèves aux besoins spécifiques. Cette nouvelle année scolaire, dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée au Centre des malentendants, dans la commune de Mansourah, en présence des autorités de la wilaya, verra le retour d’élèves aux besoins spécifiques à leurs établissements spécialisés relevant du secteur à travers le pays. Le secteur de l’Action sociale accueillera quelque 30 000 élèves au titre de la nouvelle année scolaire, répartis à travers 238 établissements spécialisés relevant de la Direction de l’action sociale et 1 065 classes dans les établissements du secteur de l’Education nationale.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img