16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Céréales: Les prix du blé en recul sur fond d’incertitudes sur la demande

Les prix du blé étaient à la baisse hier à la mi-journée, conséquence d’un marché hésitant impacté par des incertitudes sur la demande mondiale en recul, ont rapporté des médias locaux. Hier, en début d’après midi, sur Euronext, la tonne de blé tendre était inchangée sur l’échéance de décembre à 193,25 euros et en recul de 25 centimes sur l’échéance de mars à 192,50 euros, pour près de 11000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 50 centimes sur
l’échéance de novembre à 169,50 euros, et de 25 centimes sur l’échéance de janvier à 171,25 euros, pour environ 600 lots échangés. «Les marchés demeurent très hésitants en ce début de semaine. Quel sera l’impact du rebond de la crise du Covid-19 sur l’économie mondiale et donc sur la demande, personne ne le sait réellement. Dans ce contexte, les opérateurs se montrent prudents et hésitent à prendre position», a souligné le cabinet spécialisé Agritel dans une note publiée hier. La demande sur la scène internationale est toujours animée par la Chine, a rappelé Agritel, qui s’interroge sur les motifs profonds de cette activité soutenue sur les marchés des acheteurs chinois et donc sur la durée potentielle de cette tendance. Ainsi, les exportations de blé tendre européennes se sont encore calmées la semaine passée. C’est notamment le statu quo pour la France, en tête des exportateurs de l’UE, avec 1,17 millions de tonnes, devant la Lituanie, à
826 000 tonnes désormais, selon des chiffres compilés par le cabinet Inter-Courtage.

Sérine N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img