24.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Céréales: Hausse des cours du blé et du maïs sur le marché européen

Les prix du blé et du maïs étaient en hausse hier à la mi-journée sur le marché européen, dans un contexte d’incertitudes lié aux tensions à la frontière russo-ukrainienne et de craintes quant aux approvisionnements.
Sur Euronext, le prix du blé tendre gagnait 3,25 euros à 275,75 euros la tonne sur l’échéance de mars et 3 euros sur celle de mai à 273,75 euros la tonne, pour plus de 3 300 lots échangés. Les prix du maïs étaient en hausse de 2 euros sur l’échéance de mars à 249,5 euros la tonne et gagnaient 2,50 euros sur celle de juin à 252 euros la tonne, pour environ 400 lots échangés. Alors que s’est ouverte, hier à Bruxelles, une concertation des Etats-Unis avec les pays européens sur la crise entre Kiev et Moscou, les opérateurs observent avec inquiétude l’escalade diplomatique. Depuis plusieurs jours déjà, la crainte d’une intervention militaire russe en Ukraine pèse sur les marchés. En cas de conflit dans la région du bassin de la mer Noire, «l’approvisionnement en gaz pourrait être perturbé, la Russie contribuant à elle seule pour 35 % des approvisionnement vers l’Europe», soulignent des analystes, ajoutant que le spectre des difficultés d’approvisionnement en engrais et produits phytosanitaires ressurgit, avec des problèmes de logistique au niveau mondial – liés à la crise sanitaire. A ces inquiétudes, qui concernent toutes les matières premières, s’ajoutent concernant le maïs des craintes sur la production sud-américaine, où l’on estime que seulement 22 % des maïs en Argentine présentent un taux de qualité noté «bon à excellent», selon la même source. Le maïs, soutenu vendredi à la Bourse de Chicago par une importante vente de 247 800 tonnes vers des destinations inconnues, était également en hausse hier sur le marché européen. En Chine, les cours du maïs sont repartis à la hausse sur la Bourse du Dalian, tandis qu’au Brésil, après le coup de chaud des dernières semaines, la première récolte de maïs a été revue à la baisse, à 24,8 millions de tonnes contre 29,1 estimés le mois dernier, selon des experts.
N. T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img