27.9 C
Alger
mardi 28 septembre 2021

La Question Du Jour Par Mohamed Habili

Pandémie : pas encore de fin en vue

  A la toute fin de cette année, la pandémie de Covid 19 aura bouclé sa deuxième année, et sans qu'il soit possible de se dire en manière de consolation que du moins on en aura bientôt fini avec elle. L'une des particularités de cette crise sanitaire, c'est que plus elle dure, moins on en voit la fin. Il y...

Entre Trump et Biden, une simple différence de style ?

Jusqu’au retrait précipité d’Afghanistan, les Européens avaient cru avoir eu en Donald Trump le plus mauvais président américain possible, celui dont la désinvolture à leur égard était la plus marquée, la plus enracinée. C’est ainsi qu’il s’interrogeait ouvertement tout au long de son mandat sur l’utilité qu’il y avait d’entretenir une alliance militaire avec des pays qui s’étaient toujours...

Le triomphal retrait aérien d’Afghanistan

Ceux qui aux Etats-Unis et hors d'eux s'attendaient à un aveu de défaite en Afghanistan face aux Talibans, après deux décennies d'occupation, du moins à une reconnaissance de la part de Joe Biden que les opérations de rembarquement ne se recommanderaient pas par leur parfaite organisation, en auront été pour leurs frais. Le président américain, dont les adresses à...

A priori une question combien facile à résoudre

S'il est un point sur lequel il y a eu à nouveau consensus entre les voisins de la Libye au cours de ces deux derniers jours de réunion à Alger, c'est bien sur la nécessité du départ des forces étrangères encore présentes en Libye. C'est que de ce départ dépend pour l'essentiel la tenue des élections de fin d'année,...

La proposition turque de protéger l’aéroport de Kaboul

Pas de doute à avoir là-dessus : les forces de l'Otan, les américaines les premières, seront toutes parties de Kaboul, ou plutôt de l'aéroport de Kaboul, où elles se sont toutes entassées, à la fin du jour d'aujourd'hui, 31 août 2021. A minuit tapante très exactement, toutes se seront déjà rembarquées. Cela comme convenu avec les Talibans, mais contre...

Parlons El Othmani

Maintenant que la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l'Algérie est une réalité, de deux choses l'une : ou bien ces relations vont aller s'améliorant, laissant du même coup entrevoir leur rétablissement, ou bien au contraire elles vont continuer de se dégrader, peut-être jusqu'au point de non-retour. Cela dépendra pour l'essentiel de ce que feront ou s'abstiendront...

Pas de retour en arrière ? Alors une nouvelle Constitution

Si le président Kaïs Saïed a bien reconduit les mesures exceptionnelles qu'il avait prises le 25 juillet, tout en se dispensant d'assigner un nouveau terme à leur levée, il n'a cependant pas déclaré qu'il allait les maintenir en place pour toute la durée qu'il lui restait à passer à la tête de la Tunisie. D'une façon ou d'une autre,...

Chronique d’un attentat annoncé

Sans doute y a-t-il des attentats auxquels on ne s'attend pas en vain, en dépit de la règle maîtresse qui veut que n'arrive jamais dans la vie que ce à quoi on ne s'attend absolument pas. Un exemple : à Alger au plus terrible de la décennie noire, lorsque la journée allait sur sa fin sans que la bombe...

Après une relation minimale, une rupture sans douleur

La rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, à quoi l'Algérie a fini par se résoudre, n'est certes pas dans l'absolu ce qu'il y a de mieux à faire envers un pays si proche par bien des côtés, mais il semble bien qu'il n'y ait plus que cela pour espérer arrêter chez lui une dérive en train de s'accentuer,...

Pour quelques heures de retrait de plus

Jusqu'au retrait d'Afghanistan, qui a commencé dans la confusion et qui risque de se terminer de même, à supposer que ce ne soit pas davantage, quand le G7 se réunissait, c'était pour prendre des décisions sur des questions d'intérêt mondial, économiques le plus souvent d'ailleurs. Hier, les Américains et leurs alliés, à quoi se ramène tout compte fait ce...
- Advertisement -spot_imgspot_img
- Pub -spot_img