24.9 C
Alger
jeudi 30 novembre 2023

Casbah d’Alger: Un taux d’avancement de 65 % sur sept projets de restauration

Les opérations de restauration, en cours sur sept projets de réhabilitation de palais, monuments et bâtisses historiques du secteur sauvegardé de la Casbah d’Alger, enregistrent un taux d’avancement global de 65 %, a-t-on appris auprès de la Direction des équipements publics (DEP) de la wilaya d’Alger, en charge du dossier Casbah.

Par Hamza D.
Dans un entretien à l’APS, l’architecte Fatma Larbi, responsable au niveau de la DEP, a indiqué que les projets en cours concernent les sites du Palais du dey, le Palais des beys et la poudrière, tous trois situés dans la citadelle d’Alger, en plus du palais Hassan Pacha jouxtant la mosquée Ketchaoua, la mosquée El Berrani et deux douiret mitoyennes et des bâtisses historiques au 7, rue des frères Slimani.La DEP a également initié des interventions d’urgence afin de stopper la dégradation et éviter le risque d’effondrement de certaines bâtisses.
Fatma Larbi a précisé que les taux d’avancement enregistré dans citadelle d’Alger, déjà partiellement ouverte aux visiteurs, étaient de 65 % au Palais du dey, 47 % au Palais des beys et de 98 % au niveau de la poudrière qui devrait être prête dans les prochains jours.
L’avancement des travaux est de l’ordre de 50 % dans la mosquée El Berrani et les deux bâtisses mitoyennes, de 65 % dans le palais Hassan Pacha, 75 % dans les maisons historiques de la rue des frères Slimani, et de 30 % pour les travaux d’urgence entamés dans 22 douiret et demeures de l’époque coloniale.
Selon l’architecte, des projets ont également été finalisés à 100 %, à savoir la mosquée du dey dans la citadelle et la maison historique de la famille Bouhired et trois bâtisses mitoyennes, en plus de travaux de canalisation et de câblage électrique souterrain.
Elle précise, par ailleurs, que l’enveloppe financière globale pour la réalisation des opérations de restauration attribuées à la DEP, et qui couvre 11 projets dans un premier temps, et 33 autres comme seconde phase, s’élève à 23 milliard de dinars.

Les études de 33 bâtisses historiques et cultuelles en cours de finalisation
Sur le plan des études préalables, l’architecte Fatma Larbi a indiqué que les dossiers de la seconde phase de restauration, qui compte 25 projets, enregistre un avancement de 88 % réparti sur 33 bâtisses historiques et cultuelles dans le secteur sauvegardé de la Casbah d’Alger, dont les avis d’appels d’offres et cahiers des charges seront bientôt finalisés. Elle précise que cinq mosquées sont concernées par ce programme, Djamaâ Essafir, Djamaâ Sidi Abdellah, Djamaâ Sidi Ben Ali, Djamaâ Fares et Djamaâ Sidi Mhamed Cherif, en plus de sept bâtisses connues à l’image de Dar Essouf, Dar Essadaqa, le palais Dar Khedaoudj, Hammam Sidna, le Palais Ahmed Pacha ou encore Dar El Hamra.
L’architecte rappelle cependant la complexité de ces dossiers et des chantiers qui doivent prendre en considération la fragilité des bâtisses et leurs connexions, le manque de main- d’œuvre qualifiée ou encore l’absence des propriétaires des lieux.
Fatma Larbi confie également que ces opérations permettent souvent des découvertes fortuites d’objets «potentiellement archéologiques» qui nécessitent une attention particulière et une prise en charge prudente pour les confier aux spécialistes.
H. D.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img