21.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Canicule annoncée sur plusieurs wilayas du pays Forte chaleur : attention au risque d’incendie

Depuis quelques jours, les températures dépassent les 40 degrés. Il a fait chaud, même très chaud sur l’ensemble des wilayas. Cette vague de chaleur est accablante, insupportable en ce mois de juillet. En raison de la canicule de ces jours-ci, le risque d’incendie de forêt est élevé. Comme annoncé par l’Office national de météorologie, la canicule a fait son retour depuis hier. Des températures caniculaires affecteront certaines wilayas de l’Est, indique un Bulletin météorologique spécial (BMS) émis par l’Office national de météorologie. Il s’agit des wilayas de Béjaia, Jijel, Skikda, Annaba et El-Tarf, où les températures oscilleront entre 40 et 41 degrés, précise le BMS placé au niveau de vigilance «orange». En période estivale, le risque d’incendie augmente, la hausse de la température est souvent liée à ce phénomène qui revient chaque année. En fait, les vagues de chaleur restent propices aux déclarations des feux de forêt, mais aussi, jeter un mégot de cigarette allumé aux abords d’une forêt, une bouteille en verre qui peut faire l’effet d’une loupe, allumer un feu… sont autant de facteurs. Chaque année, le patrimoine forestier part en fumée dans plusieurs wilayas du pays. Des milliers d’hectares sont ravagés par le feu. Tout le monde se souvient des terribles incendies qui avaient dévasté le nord de l’Algérie, notamment la Kabylie, l’été dernier. Des familles menacées, des forêts dévastées, des villages encerclés par les flammes et des habitants désespérés en fuite dans une atmosphère apocalyptique… plusieurs wilayas ont basculé dans l’enfer en août dernier, prises au piège par les flammes. Malgré les efforts des autorités faits auprès des citoyens pour protéger l’environnement, les incendies semblent de plus en plus violents chaque année. Par ailleurs, la canicule met aussi en difficulté, et même en danger parfois l’organisme humain. C’est pourquoi il est impératif de se protéger, notamment pour la population la plus vulnérable, constituée d’enfants en bas âge, personnes âgées et malades chroniques. Les médecins n’arrêtent pas de mettre en garde contre les effets de cette chaleur suffocante sur la santé et conseillent aux gens de prendre plusieurs précautions comme d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de rester à l’ombre, à l’abri d’une exposition prolongée au soleil, de boire de l’eau de façon régulière pour s’hydrater, en évitant les boissons très sucrées. Des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer avant les premiers signes de souffrance corporelle, même s’ils paraissent insignifiants. A chaque épisode de canicule, la Protection civile appelle à la vigilance et invite les citoyens à «ne pas s’exposer au soleil, en particulier les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques ainsi que les enfants», de «fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil», insistant sur la nécessité de «maintenir les fenêtres et volets fermés le jour, les ouvrir la nuit pour laisser pénétrer la fraîcheur, et faciliter des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure». Il est également recommandé aux citoyens de «se rafraîchir régulièrement en prenant des douches ou à l’aide d’un brumisateur, ou mouiller son corps et se ventiler, d’éviter les endroits confinés et de baisser ou éteindre les lumières».
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img