25.9 C
Alger
lundi 27 mai 2024

Campagne pour les élections locales: Les chefs de partis continuent de sillonner le pays

Outre les activités de proximité des candidats aux Assemblées communales et de wilaya, les chefs des partis sillonnent depuis plus de deux semaines le territoire national.

Par: Aomar Fekrache

A travers un discours lié à l’actualité nationale et des plaidoyers adaptés à cette échéance électorale, des leaders politiques mènent une campagne en amont. Le SG du RND, Tayeb Zitouni, a indiqué jeudi au cours d’un meeting populaire à Mila que « l’édification démocratique en Algérie a eu lieu grâce à la conscience dont a fait preuve le peuple algérien qui a déjoué le complot ourdi contre le Hirak populaire, permettant des élections présidentielles suivies du référendum sur la nouvelle Constitution puis les législatives de juin 2021 jusqu’au rendez-vous des locales du 27 novembre courant ». Cela reflète, a-t-il souligné, « l’échec des tentatives visant la stabilité du pays », ajoutant que sa formation politique participe aux locales pour « poursuivre l’opération d’édification et de préservation des institutions de l’Etat ». Le président du parti El-Fedjr El-Jadid, Tahar Benbaibeche a indiqué à Tipasa qu’il était impossible d’édifier un Etat solide sans octroyer aux assemblées communales toutes les prérogatives et les assainir de toutes formes de corruption afin de réaliser le développement et mettre sur pied l’économie nationale. Pour sa part, le président du parti Sawt Echaab, Lamine Osmani, a considéré depuis Annaba que les futures assemblées locales seront invitées, au regard des défis qu’elles devront affronter, à « changer les mentalités et les modes de gestion afin de transformer la commune, premier noyau de l’édifice institutionnel, en une entité productrice exploitant intelligemment ses ressources pour créer de la richesse et régler les problématiques de développement rencontrées ». De soc côté, le président du MSP, Abderrazak Makri a affirmé, à Mascara, que son parti a présenté des candidats « intègres et jouissant de compétences, en mesure de prendre en charge les préoccupations des citoyens en cas d’obtention de la majorité de sièges au sein des futures assemblées locales ». Le président par intérim du parti de la Liberté et de la justice (PLJ), Djamel Benziadi, depuis Djelfa, a assuré que son « parti a choisi, pour cette importante échéance, des candidats compétents et honnêtes, qui vont contribuer au changement escompté et à restaurer la confiance du peuple en ses élus locaux, et dans le processus électoral, en général ». Le SG du FLN Abou El Fadl Baâdji, jeudi à Bouira, a souligné que sa formation politique « a opté pour la compétence et la bonne conduite comme critère de choix de ses candidats, pour participer à ces élections en proposant des listes formées de jeunes compétents en vue d’assurer une représentativité qualitative au sein des APC et APW.

A. F

  

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img