22.9 C
Alger
jeudi 18 août 2022

Campagne nationale de vaccination: Prolongement du délai jusqu’au 18 septembre

En raison d’une forte adhésion de la population à la vaccination contre le coronavirus, le ministère de la Santé a décidé de prolonger la durée de la grande campagne nationale lancée le 4 septembre.
Voulant donner un coup d’accélération à la vaccination contre le coronavirus qui a débuté en janvier et dans le but d’inciter notamment les jeunes à se faire vacciner, une campagne de vaccination d’envergure contre le Covid-19 a été lancée le 4 septembre au niveau national par le ministère de la Santé. Cette vaste initiative, première du genre depuis le début de la pandémie, permettra au plus grand nombre de citoyens de bénéficier du vaccin anti-Covid pour assurer une rentrée dans les meilleures conditions sanitaires. Pour réussir l’opération, des bus équipés de tous les moyens nécessaires sont envoyés dans toutes les wilayas afin d’assurer la vaccination pour tous, avec la mobilisation d’équipes médicales travaillant en rotation, y compris le week-end.
Cette campagne de vaccination contre le Covid-19, qui devait se terminer le samedi 11 septembre, se poursuivra jusqu’au 18 septembre. De nombreuses personnes n’ont pas encore été vaccinées et sont invitées à le faire dès que possible, les doses de vaccin étant disponibles partout en Algérie. Le ministère a expliqué que la décision de la prolongation a été prise après avoir enregistré la forte participation des citoyens à la vaccination contre le coronavirus. Une décision que le département de Benbouzid explique par «le succès populaire rencontré par la campagne de vaccination. Les gens se sont massivement rendus dans les lieux dédiés à cette opération, pour laquelle le ministère a mis le paquet sur le plan logistique et humain», ajoute la même source.
Cette opération s’inscrit en parallèle aux efforts déployés par les services de santé, les hôpitaux et les différentes agences impliquées dans le processus de vaccination. Le ministère espère, à travers le lancement de cette campagne de vaccination, obtenir l’immunité collective ou au moins une protection efficace contre le virus. Cette campagne permettrait au pays d’atteindre de manière efficace son objectif qui consiste à vacciner pas moins de 70 % des Algériens d’ici la fin de l’année en cours, indique le ministre de la Santé.
Le directeur général de l’Institut Pasteur Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar, n’a pas manqué de lancer un appel pressant pour une adhésion en force, afin d’éviter une nouvelle vague de contamination. «La vaccination constitue le moyen le plus sûr pour éviter des situations épidémiologiques dangereuses, à l’instar de cette troisième vague meurtrière qui vient de frapper le pays», a-t-il prévenu.
Mais malgré cette campagne, qui a donné un coup d’accélérateur, «la vaccination n’est pas encore au niveau escompté, notamment durant les deux derniers jours, et ce, en dépit des moyens sanitaires et logistiques mis en place pour sa réussite». Le DG de l’Institut pasteur a dévoilé également le nombre total des Algériens ayant été vaccinés contre l’épidémie, et ce, depuis le début de la campagne de vaccination fin janvier de l’année en cours. Il a indiqué qu’il a été enregistré un total de 8,3 millions vaccinés contre le Covid-19, dont 2 millions ayant reçu les deux doses et 6 millions uniquement la première dose.
Louisa Ait Ramdane

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img