16.9 C
Alger
dimanche 21 avril 2024

Campagne électorale pour les législatives : Les partis «montrent leurs muscles»

La campagne électorale pour les prochaines législatives se poursuit à travers le pays. Les candidats et les chefs de partis tentent d’éviter la langue de bois et se montrent directs et réalistes dans leur argumentaire. D’autres n’hésitent pas à montrer leurs muscles et ne doutent pas de leurs pleines chances de réussite.

Par Aomar Fekrache

Hier, lors d’un meeting à Médéa, le SG du FLN, Abou El-Fadl Baadji, a déclaré que sa formation politique refusait de jouer les seconds rôles et comptait «maintenir sa position de première force politique du pays». «Notre participation aux législatives du 12 juin est l’occasion de préserver la place du parti, car il est le pilier de l’édifice politique», a-t-il soutenu. Selon lui, le FLN s’emploiera, à travers sa participation à ces joutes électorales, à «réussir le rendez-vous du 12 juin et participer, une fois assuré de la victoire, à l’édification de nouvelles institutions émanant directement de la volonté populaire». Le SG du RND, Tayeb Zitouni, lui, a appelé depuis Batna le courant nationaliste à «assumer ses responsabilités et faire face aux manœuvres qui entameraient la sécurité et l’unité nationales».
Lors d’un meeting, il dira que «le courant nationaliste est appelé aujourd’hui plus que jamais à contribuer à la préservation de l’Algérie et demeurera un garant voire un avant-gardiste de l’unité et la sécurité de la République algérienne». Dans la wilaya de Béchar, le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, a axé son discours sur le développement des régions frontalières du Sud, expliquant que «les conditions dans lesquelles les élections législatives sont actuellement organisées sont meilleures que les précédentes et seront certainement un tournant décisif au renouveau politique et à l’ouverture du champ politique national à la jeunesse». De son côté, le président du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid, a souligné, hier à M’sila, «l’importance des élections législatives dans l’édification des institutions de la nouvelle Algérie». Il a exhorté les Algériens à se «mobiliser pour faire face aux menaces et complots visant à déstabiliser le pays», à travers leur participation effective et efficace. Belaid a également souligné «la nécessité de bien choisir les députés», d’autant qu’ils constitueront, selon lui, la «locomotive qui tirera le pays vers l’avant», rappelant que son parti présente à ces élections «des candidats compétents et déterminés qui œuvreront à représenter dignement la population de la région du Hodna».
Le président par intérim du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), Djamel Benziadi, a affirmé à Oran que les législatives du 12 juin prochain représentent «une opportunité de redonner confiance au citoyen en les institutions de l’Etat». S’exprimant lors d’un rassemblement, il a exhorté les citoyens à participer avec «force» le 12 juin prochain, en disant : «Donnez votre voix aux jeunes, pour lesquels vous pensez être les plus capables et les plus aptes à vous représenter et à faire part de vos préoccupations au niveau de la chambre basse du Parlement». Dans un meeting à Mostaganem, le président du FAN, Djamel Benabdeslam, a insisté sur l’importance de participer à cet événement politique, estimant que voter constitue fondamentalement un retour de la confiance entre les citoyens, le pouvoir et les partis politiques et la société civile. Comme il s’est insurgé contre la campagne qui s’attaque aux élections législatives en cherchant à pousser les citoyens à ne pas y participer, faisant savoir que son parti considère que ce rendez-vous électoral est «vital» et que cette solution est «la meilleure et la plus sûre». Le président du FNA, Moussa Touati, a, de son côté, indiqué que ces législatives constituent «une étape importante pour mettre fin à l’Assemblée populaire nationale (APN) désignée et aller vers une institution choisie par le peuple».

A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img