10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Campagne de dépistage précoce à partir du 14 novembre: En 10 ans, le nombre de diabétiques a doublé en Algérie

Selon l’International Diabetes Federation (IDF), l’Algérie est le sixième pays au monde
qui compte le plus grand nombre de cas de diabètes de type 1 chez les enfants
et les adolescents. Afin de lutter contre l’explosion de cette maladie,
«une campagne de sensibilisation au dépistage précoce du diabète sera lancée à partir
du 14 novembre», a indiqué, hier, un communiqué du ministère de la Santé.

Par Thinhinane Khouchi

Le diabète est devenu une vraie menace que l’Etat n’arrive pas à désamorcer. En effet, en 10 ans seulement, le nombre de diabétiques a doublé en Algérie. Il est donc passé de 2,8 millions en 2010 à plus de 5 millions en 2019. Cette maladie qui se caractérise par un défaut de production d’insuline (une hormone qui régule le taux de sucre dans le sang), menace la santé de millions d’Algériens. Pouvant être de différents types (le diabète de type 1, de type 2 et le diabète gestationnel), cette maladie est en progression constante dans tout le pays. Aujourd’hui, le diabète est même l’une des causes principales de décès en Afrique. Rien qu’en 2017, le diabète a tué plus de 300 000 personnes sur le continent et, selon les projections, 41 millions d’Africains seront diabétiques en 2045. Selon l’International Diabetes Federation (IDF), l’Algérie est même le sixième pays au monde qui compte le plus grand nombre de cas de diabètes de type 1 chez les enfants et les adolescents. Afin de sensibiliser au dépistage précoce du diabète, le ministère de la Santé organise, à partir du 14 novembre, en collaboration avec la clinique mobile «Voie de la prévention», une campagne de sensibilisation au dépistage précoce du diabète, a indiqué, hier, un communiqué du ministère. Placée sous le thème «L’éducation sanitaire protège notre avenir», cette campagne de sensibilisation sera marquée par un riche programme comprenant des ateliers interactifs au profit des enfants pour leur apprendre à mieux vivre avec cette maladie. Cette campagne de six jours (14-19 novembre 2022) permettra de bénéficier de consultations dans plusieurs spécialités, telles que l’ophtalmologie et la cardiologie, ainsi que d’analyses médicales, selon la même source qui précise que des conseils seront également prodigués par des spécialistes. La campagne se déroulera au siège du ministère de la Santé, les 14 et 15 novembre, à la promenade des Sablettes et au Sanctuaire des Martyrs (14-19 novembre), au centre pour personnes âgées de Dely Ibrahim (16-17 novembre) et celui de Bab Ezzouar (18-19 novembre), conclut la même source. Par ailleurs, il est à rappeler que le professeur Ammar Tebaibia, spécialiste en médecine interne, avait indiqué que la prise en charge des diabétiques représentait 28 % des dépenses de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), soit plus de 54 milliards de dinars. En effet, intervenant lors d’une journée d’étude organisée en août dernier au siège du ministère de la Santé, pour la présentation du Guide de prise en charge du pied diabétique, le Pr Tebaibia avait précisé que la CNAS dépensait dans la prise en charge des diabétique «54 milliards de dinars, dont 29 milliards de dinars pour l’insuline, 14 milliards de dinars pour les bandelettes de glycémie et 8 milliards de dinars pour les traitements par voie orale».
T. K.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img